globe raconteuse

Martinique: Côté soleil !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Depuis le 1er novembre, la Martinique est plus accessible et à moindre coût, grâce aux trois nouveaux vols hebdomadaires (entre Montréal et Fort de France) proposés par la compagnie Norwegian, une des compagnies low-cost les plus primées en Europe. D’ailleurs, j’ai eu la chance de participer à leur vol inaugural ; ce qui m’a permis de renouer avec cette île : aussi belle à l’intérieur que sur ses côtes… D’ailleurs, voici quelques-unes de mes plages préférées, pour aller relaxer tranquillement au soleil : avec un ti-punch ou un planteur, à vous de choisir !

Anses d’Arlets :

La plage d’Anses d’Arlets compte parmi les plus populaires pour le snorkeling, puisqu’elle fait face à plusieurs rochers qui abritent quantité de petits poissons, à seulement quelques coups de palmes du rivage. Mais ce charmant village aux couleurs pastel sert aussi de point de départ pour partir à la découverte de Petite Anse, Grande Anse, l’Anse Dufour, l’Anse Noire, etc. Pour faire un bon gueuleton sur le bord de la plage, je vous conseille le restaurant Ti-Sable. On y mange sous de petits gazebos, à l’abri du soleil (poissons, langoustes ou grillades) après quoi on peut aller s’étendre sur leurs chaises de plage, en contrebas. De plus, cet endroit accueille régulièrement des groupes de musiciens : surveillez leur agenda !

Plage du Diamant :

Il y a aussi une charmante plage, juste en face du rocher du Diamant,  qui trône au large de la côte. D’ailleurs, en l’observant de plus près, on remarque des cavités dans ce rocher, qui étaient utilisées autrefois pour des raisons militaires. Aujourd’hui, le rocher est accessible par bateau, mais est devenu un refuge (protégé), pour de nombreux oiseaux. Quant à la plage du Diamant, elle a la réputation d’être un peu traître, à cause des nombreux courants et vagues de fond qui se forment à cet endroit. Les locaux s’en méfient beaucoup et nous incitent à faire preuve de grande prudence. Par contre, pour le décor et le bain de soleil, « pas ni problem », comme le disent si bien les Martiniquais .

Autour de Sainte-Anne :

Quand il est question des plus belles plages de l’île, plusieurs évoquent la plage de Pointe Marin ou encore, celle des Salines, située à la pointe sud de l’île.  Bien sûr, toutes ces plages se trouvent du côté ouest, face à la mer des Caraïbes, où l’eau s’avère plus calme, plus propice à la baignade et d’une couleur turquoise  tellement irrésistible… Il est vrai que celle des Salines est longue et couverte d’un sable blond. Inutile d’en rajouter !

Club Med Les Boucaniers :

D’ailleurs, c’est à proximité de la plage des Salines et du bourg de Sainte-Anne qu’on retrouve le Club Med les Boucaniers : entièrement rénové en 2005 et reconnu notamment pour son programme de ski nautique et son ponton, qui s’étire au-dessus des eaux turquoise. Ce Club propose 13 catégories de chambres, dont les plus populaires sont celles avec vues mer et terrasse. Dernièrement, ils ont redécoré complètement le restaurant principal (les Pays Mêlés) ainsi que le bar de plage (l’Ô), pour y créer de nouveaux espaces plus épurés, plus conviviaux et au goût du jour. » Et, comme cet établissement plaît beaucoup aux Québécois, signalons qu’on y propose aussi des passes pour les visiteurs extérieurs, qui permettent d’aller profiter de la restauration et des activités, pour la journée ou la soirée (93 Euros, par adulte).

Le Carbet :

Ce n’est pas la plus belle mais la plage (volcanique) du Carbet est tout de même une de mes préférées ! Située un peu au sud de Saint-Pierre, cette plage est très populaire auprès des locaux, d’autant plus qu’elle est bordée par plusieurs restaurants sympathiques et décontractés comme Le Petibonum, Loulou Flammes ou Le Wahoo Café, par exemple. Généralement, les touristes y sont en minorité et, croyez-moi, les locaux sont curieux et entament vite la conversation…  Sur le plan gastronomique, c’est probablement le Petibonum qui propose les meilleurs choix, puisque son chef, Guy Ferdinand, a la réputation d’être particulièrement créatif, passionné et bon vivant. Selon les jours ou les saisons, son menu propose des langoustes ou poissons grillés, du boudin créole, du colombo au poulet ou les fameux accras de morue, bien sûr ! La dernière fois que j’y étais, il nous a servi ses langoustes à la vanille (succulent, avec une touche de rhum dans la sauce… son secret !) Cet endroit est aussi très populaire le midi et à l’heure de l’apéro. Chose certaine, il y a toujours beaucoup d’ambiance, d’autant plus qu’ils organisent régulièrement des événements spéciaux et soulignent toutes les fêtes locales. Juste à côté, le Loulou Flammes propose aussi des flammes alsaciennes, des repas légers et des glaces (irrésistibles, les glaces de Loulou !). Et comme le Petibonum, ils ont aussi des formules qui permettent d’utiliser leurs chaises de plage toute la journée, moyennant quelques euros. (www.babaorum.net)

Plage de l’Anse Céron  

Envie d’une plage sauvage ? Dans ce cas, il suffit de continuer de suivre la côte, encore plus au nord que Saint-Pierre… A certains moments, on a l’impression que la route ne mène nulle part. Puis, on arrive à Le Prêcheur: un petit village de pêcheurs. Et peu après, on voit apparaître l’Anse Céron, presque cachée derrière une enfilade de cocotiers. Si vous êtes bon nageur, vous pouvez aller faire du snorkeling juste au pied de l’immense rocher qui clôture la plage, au fond.

Voyez aussi mes textes sur : la culture en Martinique, dans quelques jours.

Ou celui-ci:

https://nathaliedegrandmont.com/2016/02/09/martinique-kontan-we-zot/

Informations pratiques :

S’y rendre : la compagnie Norwegian a décidé de lancer cet hiver de nouveaux vols directs entre Montréal et Fort-de-France (de même que vers Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe). La Martinique sera donc desservie par trois vols hebdomadaires et ce, jusqu’au 31 mars. Pour ces vols, la compagnie utilise des B747 très récents, relativement confortables (espace correct entre les sièges). Le commandant et l’équipage y font quelques annonces en français, mais l’équipage demeure principalement anglophone.  On peut enregistrer des bagages sans frais (en passant par des plate-forme de réservations) et on nous octroie également un bagage à main gratuit (de 10kg). Par contre, il n’y a aucun service gratuit à bord, toutes les boissons et les snacks proposés doivent être achetés (avec carte de crédit) www.norwegian.com

Cet hiver, la Martinique est donc desservie par 8 vols hebdomadaires (3 de Norwegian jusqu’au 31 Mars, 3 de Air Canada à l’année longue + 2 de Air Transat du 19 déc. au 7 Avril)

Suggestions d’hébergement : l’Hôtel Bakoua, classé 4 étoiles. Bien que certaines chambres mériteraient d’être rénovées, il offre l’avantage d’être directement sur la plage, alors que son bar en surplomb de l’eau, son restaurant et sa piscine à débordement offrent une vue incroyable sur la baie de Fort-de-France. Le Bambou (qui vient d’ajouter une nouvelle section, plus dédiée aux couples),

Pour plus d’informations: Comité martiniquais du tourisme:  (514) 844-8566 ou http://www.lamartinique.ca

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :