BIO

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NATHALIE DE GRANDMONT, GLOBE RACONTEUSE

Flamenco, tapas, de beaux grands bruns ténébreux et des soirs de pleine lune dans les jardins de l’Alhambra… J’avais seulement 15 ans lorsque les gitans de Grenade, en Espagne, m’ont appris les rudiments de l’espagnol, à grand renfort de… sérénades. Comment ne pas avoir la piqûre avec cela ? Oui, vous l’aurez compris, la gitane que j’étais déjà (au moins physiquement) s’est réveillée et elle est devenue une grande nomade, curieuse et épicurienne…

Après mon baptême espagnol, j’ai aussi voyagé seule en Europe, sac au dos, pendant deux étés… pour finalement poser mon baluchon à Paris, pendant un an (une ville qui est devenue ma ville d’adoption, après Montréal). Depuis, je n’ai jamais cessé de rouler ma bosse… si bien que je suis devenue une « touriste professionnelle »:  une journaliste et chroniqueure, qui signe des reportages de voyages depuis plus de 15 ans, de la radio à la télévision, en passant par plusieurs magazines et journaux. Aujourd’hui, après avoir fait de belles rencontres et vécu des moments forts dans plus de 80 pays, je me considère surtout comme une conteuse… Une conteuse qui aime voyager, oui, mais qui a aussi très envie de vous faire voyager également, en partageant avec vous ses rencontres, ses astuces ou ses histoires… salées ou sucrées !

Oh oui, car j’ai aussi quelques petits faibles que vous allez découvrir au fil du temps. En guise de scoop, je peux déjà vous dire que je suis tantôt routarde, tantôt princesse, aimant le popcorn ET le champagne (mais pas nécessairement ensemble). J’avoue, certaines de mes escales sont aussi dictées par mon amour du chocolat, des macarons, du rhum, de la salsa, de la dolce vita méditerranéenne, de l’architecture et des villes qui grouillent de vie, puis des savanes et des déserts qui  me laissent sans mot (ce qui est rare !). Et quand il y a de beaux hommes ET de bons vins (ou rhums) dans le même pays; alors là, impossible de résister !

Le reste, vous le découvrirez au fil de mes histoires…. car la gitane est loin d’avoir posé son baluchon !