globe raconteuse

Canada: mes 10 coups de coeur

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Connaissez-vous bien le Canada ? Avec la faiblesse du huard et les nombreuses festivités du 150ème anniversaire de la Confédération, le moment est bien choisi pour partir à sa découverte. Car ce pays regorge de trésors méconnus. Voici dix de mes coups de cœur au pays, d’est en ouest.

1) L’île de Fogo (Terre-Neuve)

Envie de découvrir une terre… neuve ? Parmi les provinces les plus méconnues, Terre-Neuve remplit bien cette promesse. Certes, le trajet en voiture est assez long… Mais quel bel endroit pour ceux qui aiment les destinations plus tranquilles, le contact avec les gens et les grands espaces… Car Terre-Neuve déploie des paysages en format géant: de vertigineuses falaises peuplées d’aigles et de macareux, des baleines, saumons et orignaux à profusion, sans parler des icebergs… Et pour faire contraste avec cela, des petits villages charmants, l’accueil et l’humour décapant des « Newfies ».

C’est un peu tout cela qu’on retrouve dans la partie centrale de Terre-Neuve, et particulièrement sur l’île de Fogo. D’ailleurs, le premier ministre Justin Trudeau y a lui-même passé des vacances en famille, il y a deux ans… Située au large de Terre-Neuve, cette petite île nous force à décrocher: pour profiter de son calme et de sa beauté sauvage. Pour admirer ses petits ports de pêche et ses côtes remplies de fleurs des champs, puis marcher jusqu’au sommet de Brimstone Head (338 m.), dans le cimetière irlandais ou sur les collines de Tilting, qui évoquent les paysages d’Irlande. http://www.newfoundlandlabrador.com

2) Mystérieux Cap Breton (Nouvelle-Écosse)

Envie d’un beau périple en voiture ou en moto ? Dans ce cas, rien de tel que la Cabot Trail, en Nouvelle-Écosse, que plusieurs classent parmi les routes les plus panoramiques au pays. D’une longueur de 300 kilomètres, elle parcourt l’extrémité nord de l’île du Cap Breton et le tiers traverse le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, qui rappelle un peu celles d’Ecosse. Tour à tour, elle traverse des sommets plus dénudés, puis des gorges et des vallées boisées. Mais surtout, elle revient régulièrement flirter avec l’océan, en nous offrant des vues sur une enfilade de falaises escarpées, fouettées par les vents et les vagues de l’Atlantique. Plusieurs belvédères permettent de faire de belles photos, tandis qu’à différents endroits, des sentiers de randonnée nous invitent à explorer plus à fond, voire même à longer certaines de ces falaises. En route, on peut aussi s’arrêter goûter un plat de fish and chips bien typique à Cheticamp,  un verre de whisky single malt  à la Distillerie Glenora (à Mabou) ou participer à l’un de ces fameux « ceilidh » (une fête gaélique) que proposent les nombreux pubs.  http://www.novascotia.com

3) Le Chemin du Roy (Québec)

Vous souhaiteriez vous rendre De Montréal à Québec ? Oubliez les autoroutes et profitez-en pour emprunter la première route carrossable du pays : l’historique Chemin du Roy. Aujourd’hui, ce chemin suit souvent la route 138 mais longe également le fleuve Saint-Laurent à plusieurs endroits, en traversant trois régions: Lanaudière, la Mauricie et la région de Portneuf. http://lecheminduroy.com/

Voyez aussi mon sujet plus détaillé:

https://nathaliedegrandmont.com/2017/07/09/quebec-quoi-voir-sur-le-chemin-du-roy/

4) La route des phares (Québec)

Depuis quelques années, l’organisme le Québec maritime investit beaucoup d’efforts pour faire connaître le patrimoine maritime des quatre régions de l’est : le Bas Saint-Laurent, la Gaspésie, la Côte Nord et les Iles de la Madeleine. Ce patrimoine inclue notamment les nombreux phares (plus d’une quarantaine) qui montent la garde de part et d’autre du fleuve Saint-Laurent. Québec maritime a donc produit une brochure qui répertorie les différents phares du Saint-Laurent et les services proposés par chacun. En consultant ce circuit, on apprend qu’une vingtaine ouvrent leurs portes aux visiteurs et qu’une demi-douzaine d’entre eux nous invitent même à y casser la croûte ou y dormir, dans l’ancienne maison du gardien, généralement. http://www.routedesphares.qc.ca/fr/

5) Un cimetière d’épaves (Ontario)

Voisine de la Baie Georgienne et baignée par une eau très claire, la péninsule de Bruce déploie une série de formations rocheuses, modelées par l’érosion. Tout au bout, le Parc marin de Fathom Five, lui, englobe une multitude d’îles plus une vingtaine d’épaves, qu’on peut découvrir grâce à des bateaux à fond de verre. Ces derniers nous emmènent également à l’île Flowerpot, réputée pour ses rochers en forme de pots de fleurs.

6) Les dunes de Sandbanks (Ontario)

Un peu à l’ouest de Kingston, le Parc provincial de Sandbanks est réputé pour son écosystème particulier, ses 3 plages sablonneuses et ses immenses dunes, que les baigneurs s’amusent à dévaler jusqu’à la plage de Dunes. Les familles apprécient également la plage Outlet (plus animée), alors que celle de Sandbanks fait le bonheur des marcheurs. http://www.ontarioparks.com

7) La capitale des ours polaires (Manitoba)

Située à 1000 kilomètres au nord de Winnipeg, la petite ville de Churchill paraît une tête d’épingle sur les rives de l’immense Baie d’Hudson. Mais c’est aussi la capitale mondiale des ours polaires, ce que plusieurs étrangers nous envient… En octobre, des centaines d’ours viennent arpenter les rives de la baie, en attendant que s’y forment à nouveau la banquise, si cruciale pour leur chasse aux phoques. La plupart des auberges de Churchill organisent donc des safaris d’observation, qui se déroulent en toute sécurité, à bord de ces fameux Tundra Buggy, vitrés et munis de pneus géants. Généralement, l’attente n’est pas bien longue. Et rapidement, on voit surgir une mère avec son petit, des mâles qui se chamaillent à coups de pattes ou d’autres qui nagent dans la baie, avec une aisance et une vitesse étonnantes pour leur taille. Chose certaine, le plus grand carnivore terrestre nous réserve des émotions à son image, avec d’immenses pointes d’adrénaline ! En été, les ours sont moins nombreux (encore dans la forêt), mais des centaines de bélugas viennent également nager dans la baie; sans parler des fameuses aurores boréales, qui offrent aussi tout un spectacle ! On rejoint Churchill en avion ou en train. L’hébergement étant assez restreint, il est préférable de réserver longtemps à l’avance. Plusieurs compagnies proposent des forfaits. http://www.travelmanitoba.com/fr

8) La vallée des dinosaures (Alberta)

Saviez-vous qu’autrefois, le centre de l’Alberta était recouvert d’une forêt tropicale où se baladaient des centaines de dinosaures ? Les scientifiques y ont trouvé des squelettes entiers et plusieurs autres fossiles de créatures (tortues, crocodiles, reptiles volants, etc.) qui auraient vécu ici, il y a 75 millions d’années. Les guides nous racontent tout cela au Parc provincial des dinosaures, au milieu de canyons et de rochers aux formes étranges, qu’on surnomme les cheminées de fées. https://www.albertaparks.ca/parks/south/dinosaur/

9) Quand les Prairies rencontrent les Rocheuses

Il y a aussi de très beaux paysages dans le sud-ouest de l’Alberta, autour de la Cowboy Trail, qui se déploie juste au pied des Rocheuses. D’ailleurs, l’Alberta compte aussi plusieurs beaux parcs nationaux: dont ceux de Banff et de Jasper, les plus connus, mais aussi le parc national de Waterton, juste sur la frontière.

10) Un petit coin du désert (Colombie-Britannique)

La région d’Osoyoos, au sud de la Colombie-Britannique, abrite le seul coin de désert au Canada. Pour en avoir un aperçu, rien de tel que le NK’Mip Desert Cultural Centre, qui raconte aussi l’histoire de la bande des Osoyoos. Leurs guides nous entraînent dans le village d’habitations traditionnelles et les sentiers pédestres, pour nous parler des plantes et des nombreuses espèces rares (dont les serpents à sonnettes ) qui habitent ce singulier désert. Les Osoyoos produisent aussi des vins qui possèdent des arômes uniques, à cause des conditions climatiques. http://www.nkmipdesert.com ou http://www.hellobc.com

Aussi: 375 raisons de fêter !  

Évidemment, je ne pourrais terminer ce palmarès sans évoquer Montréal, ma ville, que j’ai moi-même redécouverte en suivant ma formation de guide. Aujourd’hui, j’y guide des centaines de touristes chaque année. Et, même si plusieurs rient de cet anniversaire, je crois que le 375ème anniversaire de la ville (fondée en 1642) nous fournit encore plus de raisons d’apprendre à la connaître ! Sans parler des nombreuses célébrations dont on peut profiter cette année, dont le spectacle Avudo (gratuit mais à réserver), le parcours Cité Mémoires, la Grande tournée (19 week-ends dans 19 quartiers) et tant d’autres événements ! Surveillez la programmation: http://www.375mtl.com/programmation/

Voyez aussi mes sujets suivants:

https://nathaliedegrandmont.com/2016/07/15/canada-les-douceurs-de-lokanagan/

https://nathaliedegrandmont.com/2016/03/28/canada-du-temps-en-majuscule-a-terre-neuve/

https://nathaliedegrandmont.com/2015/08/13/canada-revivre-la-conquete-de-louest-en-train/

https://nathaliedegrandmont.com/2014/08/08/canada-tresors-meconnus-de-lontario/

Informations pratiques:

Bon à savoir: Cette année,  Vacances Air Canada propose de nombreux forfaits un peu partout au Canada. http://www.vacations.aircanada.com

Pour informations supplémentaires : vous pouvez consulter le site de Destination Canada au: http://www.destinationcanada.com/fr

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :