globe raconteuse

Canada: Les douceurs de l’Okanagan

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La vallée de l’Okanagan a longtemps été surnommée « Peaches and Beaches ».  Mais aujourd’hui, les vergers et les plages du lac Okanagan s’accompagnent aussi de nombreux vins, y compris certains qui poussent au milieu du désert… Laissez-moi vous présenter mes coups de cœur dans cette surprenante « Napa du nord »…

Pêches et plages :

Comment cette région a-t-elle hérité de son surnom « Peaches and beaches » ? Pour le comprendre, allons profiter de l’ambiance balnéaire de Kelowna ou de Penticton. Ces deux villes occupent une place de choix sur les rives du lac Okanagan, qui s’étire sur 135 kilomètres de longueur et qui, selon la légende, serait habité par le gentil monstre Ogopogo. Grâce aux nombreux festivals qui s’enchaînent en été, on peut aussi se retrouver au beau milieu d’un défilé de voitures anciennes ou d’un festival consacré à Elvis; ce qui ne manque pas de créer beaucoup d’ambiance ! Même si les vignobles ont quelque peu volé la vedette, la région de l’Okanagan possède aussi plusieurs autres producteurs agro-touristiques, dont Lavender Farm, à Kelowna. Après avoir profité de leurs beaux jardins de lavande, faites une escale à la Fromagerie Carmelis, qui produit de surprenants fromages de chèvres aux herbes de Provence, des goudas à la bière, des fromages de type feta, sans oublier leur étonnant « Goatgonzola ».

Vignobles et vergers :

Aujourd’hui, la vallée de l’Okanagan compte plus de 150 vignobles, répartis entre Kelowna et Osoyoos, à l’extrémité sud de la vallée. Désormais, on peut donc y suivre plusieurs routes des vins, qui rayonnent autour d’Oliver, de Naramata ou de Summerland, par exemple. Pour ajouter au charme, la majorité des vignobles se trouvent à flanc de côteaux, de part et d’autre du lac Okanagan. C’est le cas du vignoble de Mission Hill, à Summerland, qui fait véritablement partie des incontournables. Déjà, le site charme au premier coup d’oeil, alors que le portail principal et son clocher nous donnent l’impression d’entrer dans une ancienne mission espagnole. En plus, ce vignoble propose des visites guidées et dégustations, des concerts et des repas gastronomiques, servis sur une terrasse spectaculaire. Irrésistible pour les épicuriens et les amateurs de photographie ! Toujours à Summerland, on peut également arrêter au vignoble de Sumac Ridge, lui aussi parmi les pionniers et reconnu pour ses vins blancs – Chardonnay et Gewürztraminer, leur produit signature – qui remportent de nombreux prix, au Canada et ailleurs. Ensuite, allons faire un peu d’auto-cueillette – de pêches, de nectarines, de poires, de pommes ou de cerises, selon les saisons – dans les nombreux vergers autour de Summerland.

Du vélo, au milieu des vignes : 

Fort heureusement, il existe plusieurs façons de découvrir les vignobles de la région, y compris en train ou en vélo. A Penticton, par exemple, l’entreprise Monashee Adventure Tours propose des circuits guidés de vélo, qui nous emmènent pédaler sur une ancienne voie de chemin de fer, devenue la piste cyclable de Kettle Valley Railway. Généralement, on se balade entre Naramata et Penticton, où la piste est perchée sur les côteaux et traverse quelques tunnels impressionnants, avant de descendre progressivement dans la vallée. Ensuite, on longe le lac en traversant quelques vignobles, qui deviennent de belles escales pour pique-niquer. Comme la piste cyclable est bien signalisée, on peut également louer des vélos à Penticton et partir pédaler à notre rythme, en choisissant la distance et les tronçons qui nous conviennent davantage.

Au milieu du désert :

Eh! Oui, il s’agit s’un secret bien gardé, mais cette région cache bel et bien le seul coin de désert au Canada : petit mais dépaysant à souhait ! Il se trouve autour de la municipalité d’Osoyoos, située en bordure du lac éponyme et tout près de la frontière américaine. D’ailleurs, dans la campagne autour, d’anciens ranchs du 19ème siècle tiennent encore debout (comme celui de John Carmichael Haynes), ce qui nous donne parfois l’impression d’être au beau milieu d’un film western…

Culture et vins des  Osoyoos :

Étant donné que plusieurs localités de la région – tels qu’Okanagan, Penticton et Osoyoos- portent des noms d’origine aborigène, profitons-en pour découvrir également la culture des Premières Nations de la région, très bien représentée au NK’Mip Desert Cultural Centre. Très intéressant, ce centre d’interprétation nous propose un film et une exposition sur les valeurs, la spiritualité et l’histoire des Osoyoos. Ensuite, leurs guides nous montrent la reproduction d’un village d’habitations traditionnelles et nous entraînent sur les sentiers pédestres, en nous parlant avec passion des plantes et des animaux qui habitent cet environnement particulier. D’ailleurs, quelques panneaux nous incitent à faire attention aux serpents à sonnettes; autre preuve qu’il s’agit bien d’un désert !

Étonnamment, malgré ces conditions arides, les Indiens de la bande des Osoyoos y font aussi pousser… des vignes. En effet, ils exploitent aujourd’hui plus d’un millier d’acres et produisent aussi leurs propres vins, qui arborent l’effigie d’une tortue sur une pointe de flèche, ce qui représente à la fois la sagesse, l’esprit visionnaire et la force. Chose certaine, les journées chaudes, les nuits fraîches et les faibles précipitations locales contribuent à donner à leurs vins – Merlot, Chardonnay, Pinot noir et blanc– des arômes uniques, qui ont de quoi séduire les connaisseurs. D’ailleurs, leurs meilleures séries, identifiées par l’appellation Qwam Qwmt, récoltent de nombreux prix. Premier vignoble aborigène du pays, NK ‘ Mip (se prononce inka-meep) offre aussi des visites guidées et des repas servis en terrasse, où l’on se régale de saumon et de viandes sauvages. Grâce au sens des affaires de leur chef Clarence Louis, les Indiens Osoyoos ont aussi ouvert le terrain de golf Sonora Dunes et le complexe hôtelier Spirit Ridge (4 étoiles et comprenant un spa).

Encadré : Informations pratiques

S’y rendre : Air Canada propose des vols vers Kelowna, via Vancouver. On peut également venir de Vancouver jusqu’à Kelowna en voiture (env. 400 km).

Suggestions d’hébergement :  Penticton Lakeside Resort Convention Centre: Très bien situé, sur le bord du lac, à Penticton.

NK’Mip Desert Cultural Center et vignoble NK’Mip : http://www.nkmipdesert.com

Vignobles et producteurs: www.sumacridge.com,www.missionhillwinery.com, www.okanaganlavender.com, www.carmelisgoatcheese.com

Vélo: www.monasheeadventuretours.com ou http://www.freedombikeshop.com (location de vélos)

A surveiller: Le festival d’automne des vins de l’ Okanagan (du 29 sept. au 8 oct.)

Informations complémentaires: http://www.okanagan.com, http://www.destinationosoyoos.com ou www.hellobc.com

 

 

2 Commentaires

  1. Ping : Canada: mes 10 coups de coeur | globe raconteuse

  2. vicky

    Je suis desole mais vous avez faite une faute … Mission hill est situe a west kelowna et non a summerland … mais beau texte quand meme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :