globe raconteuse

Écosse: Les contrastes de Glasgow

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faut reconnaître que Glasgow n’est pas aussi homogène ni aussi spectaculaire qu’Édimbourg. Et, manifestement, elle possède un vécu industriel difficile à cacher… Mais, lorsqu’une ville se réinvente de cette façon, voilà qui devient très intéressant et très charmant à la fois ! Voici donc quelques belles surprises que Glasgow nous réserve…

Passé et futur, côte à côte :

Quelques pas hors de la gare et c’est déjà manifeste… Devant les bâtiments victoriens du Square George, des murales audacieuses nous annoncent que Glasgow est une ville de contrastes, qui s’assume complètement ! À l’époque victorienne, Glasgow était l’une des plus importantes de tout le Royaume-Uni. C’était elle, « la besogneuse », qui faisait rouler l’empire, en quelque sorte… Chose certaine, c’est dans ses chantiers navals qu’on construisait la grande majorité des navires britanniques, pendant que sa rivière Clyde servait à acheminer les marchandises, vers tous les marchés de l’empire. Pendant longtemps, le terme « construit sur la Clyde » était synonyme de qualité pour le monde naval et de fierté pour les Glaswégiens. Mais, comme bien des villes industrielles, Glasgow est tombée de haut… Des 40 chantiers navals qu’il y avait autrefois, il n’en reste plus que deux, aujourd’hui.

Heureusement, cette ville travaillante a su se relever, et comment ! Après les ravages de la désindustrialisation, Glasgow a fait de la culture un des piliers de sa renaissance. De nombreux architectes audacieux ont transformé ses anciens docks et chantiers navals, pour en faire une nouvelle zone toute aussi dynamique et affairée. Désormais, les anciens entrepôts de brique y côtoient des musées ou des stades contemporains des plus audacieux, tels que le Riverside Museum (le musée des transports), conçu par l’architecte Zana Hadid. D’ailleurs, le design avant-gardiste de ce musée, sa vaste collection d’engins de toutes sortes et son accès gratuit lui ont valu le prix du meilleur musée d’Europe, il y a quelques années. (Il est un peu excentré mais desservi par les autobus panoramiques)

Une promenade… au cimetière !

Pour mesurer toute l’importance de Glasgow à l’époque victorienne, il suffit d’aller faire un tour à la Nécropolis, qui est probablement l’un des plus beaux cimetières du monde…  Pendant cet âge d’or, les riches marchands et aristocrates de Glasgow l’avaient transformé en nécropole, en s’inspirant du cimetière du Père Lachaise, à Paris. Aujourd’hui, on y retrouve plus de 3500 tombes et de nombreux mausolées impressionnants, au milieu desquels se promènent les familles de Glasgow, les beaux dimanches après-midi. C’est devenu un des parcs les plus fréquentés et agréable, d’autant plus qu’il offre un superbe point de vue sur la ville et sur la cathédrale Saint-Mungo, juste en dessous. www.glasgownecropolis.org (pour en savoir plus sur leurs visites guidées, notamment)

D’ailleurs, la cathédrale médiévale de Glasgow est plus vieille que la ville elle-même ! Construite au 12ème siècle, elle est parmi les rares d’Écosse à avoir survécu aux destructions de la Réforme (au 16ème siècle) et sa crypte renferme le tombeau du patron de la ville, Saint Mungo. D’ailleurs, pour les fans de la série Outlander, la crypte a aussi servi pour certaines scènes (celles de l’Hôpital des Anges, dans la saison 2). Cela dit, la cathédrale elle-même vaut le détour aussi, notamment pour ses colonnes et ses vitraux. www.glasgowcathedral.org.uk

Juste à côté, le café-bar de l’hôtel Cathedral House (The Green Room) est un endroit parfait pour aller goûter des spécialités écossaises, qui sont cuisinées ici, avec des produits saisonniers locaux. C’est l’occasion de goûter au fameux haggis, au « fish & chips » ou au « cullen skink », une sorte de chaudrée de fruits de mer, servie dans un bol en pain. Très copieux et réconfortant ! Avec une bière et les belles vues sur la cathédrale en prime, c’est le répit parfait, au milieu de la journée ! http://www.cathedralhouseglasgow.com

Square George :

Lorsqu’on descend la côte (via Castle et High street), on rejoint aisément George Square et l’emblématique « City Chambers », l’Hôtel de ville de Glasgow, qui représente un autre bel exemple de son âge d’or, au 19ème siècle. Là-encore, certains reconnaîtront peut-être ses colonnes imposantes, qui ont été utilisées pour certaines scènes de la première saison d’Outlander (le mariage de Frank et Claire). Aussi élégant de jour comme de nuit, l’Hôtel de ville de Glasgow serait l’un des plus beaux immeubles civils de la Grande-Bretagne. Et, ce que peu de gens savent : il se visite aussi à l’intérieur.

Une université inspirante !

Je l’avoue, j’adore les universités ! Et celle de Glasgow fût fondée tout près de la cathédrale, en 1451; ce qui en fait l’une des plus anciennes d’Écosse. En 1870, alors que la ville se développait vers l’ouest, elle a été déménagée sur la colline de Gilmorehill, qui offre une vue à la hauteur de sa réputation ! On peut se promener librement entre ses édifices; ce qui risque fort de nous mener vers ses superbes cloîtres néo-gothiques, qui ont aussi servi pour certaines scènes de Outlander (celles se déroulant à l’université d’Harvard, à Boston). Le campus abrite aussi le musée Hunterian, situé juste à côté de la bibliothèque. (Métro Hillhead). http://www.gla.ac.uk

Quant l’art sort des musées :   

Dans plusieurs quartiers, Glasgow affiche encore sa grandeur d’autrefois, comme dans l’élégant parc The Green, où l’ancienne usine de tapis Templeton fût construite pour imiter le Palais des Doges. Depuis une vingtaine d’années, la ville a aussi pris un important virage sur le plan de la créativité, à tel point qu’elle a même été élue « ville britannique d’architecture et de design », en 1999. Chose certaine, le circuit des murales – le « Mural Trail » – a véritablement redonné des couleurs à Glasgow… Lancé en 2014, ce circuit regroupe une vingtaine de fresques, dont le «Saint Mungo des temps modernes», devenu l’un des symboles de la ville. Réalisée par un des muralistes les plus connus et prolifiques (Smug), cette murale représente une vision contemporaine de Saint Mungo et le rouge-gorge qu’il aurait ressuscité, selon la légende. www.citycentremuraltrail.co.uk.

Pour aller prendre une « Tite » bière …  

Oui, quelle que soit sa grosseur, c’est une « T-ite » bière que vous prendrez à Glasgow… Car ce T est omniprésent dans les bars, sur les panneaux publicitaires, et même à l’aéroport !  Ce T est celui de la brasserie Tennent’s, en opération depuis 1556, imaginez ! Au fil des années, ses dirigeants ont toujours su faire preuve de vision. Leurs bières elles-mêmes ont aussi remporté de nombreux prix. Par conséquent, Tennent’s fait véritablement partie de l’histoire populaire de la ville, si bien que leurs campagnes de publicité sont aussi devenues des classiques… Grâce aux importants investissements consacrés à leur nouveau centre des visiteurs, Tennent’s est maintenant le plus important site du genre dans toute la Grande-Bretagne. Collé sur l’usine (encore en opération), ce centre d’interprétation raconte les débuts de la compagnie, les processus de fabrication, l’évolution des produits et les honneurs remportés. Puis, au deuxième étage, on peut justement visionner certaines des meilleures publicités de Tennent’s, au fil des décennies. Et il y a de vrais bijoux là-dedans ! D’ailleurs, si vous y prêtez attention, vous y verrez Sam Heughan (l’interprète de Jamie Fraser dans Outlander) incarner Hugh Tennent… La brasserie propose aussi des visites guidées, à travers l’usine. Elles sont un peu onéreuses (12.50 livres), mais elles se terminent par une généreuse pinte de bière !  www.tennentstours.com

Bien qu’elle soit la plus peuplée d’Écosse (600 000 personnes), Glasgow conserve tout de même une taille humaine et surtout, une ambiance chaleureuse et bon enfant. Toute l’Écosse se moque de l’accent des Glaswégiens (des nuances difficilement perceptibles pour notre oreille francophone !) mais nombreux sont ceux qui vantent leur résilience, leur volonté à toute épreuve et leur accueil chaleureux. D’ailleurs, la ville de Glasgow n’est pas peu fière de ses habitants et en a même fait son slogan : People make Glasgow.  Chose certaine, c’est là une belle invitation, qui donne envie d’en savoir plus…

Informations pratiques :

S’y rendre : D’avril à octobre, Air Transat propose des vols entre Montréal et Glasgow, via Toronto.  La correspondance à Toronto se fait facilement et Glasgow est un aéroport très agréable pour arriver en Écosse: situé à une vingtaine de minutes de la ville et bien desservi par des autobus, toute la journée. http://www.airtransat.com .

Sur place:  D’une durée d’une heure et demie, les visites panoramiques de City Sightseeing (dans des autobus impériaux) permettent de rejoindre aisément l’Université ou le Musée Riverside, par exemple. Certains circuits se font uniquement avec des écouteurs (commentaires en français) et d’autres avec des guides, qui ont des anecdotes et récits différents. (en anglais seulement) www.citysightseeingglasgow.co.uk

A Glasgow, le réseau du métro est aussi très pratique pour aller du centre au quartier de West End, par exemple. Par contre, sachez qu’il est fermé le dimanche !

A voir aussi : la rue Buchanan, surnommée « the style mile », en raison de ses nombreux magasins.

Suggestion d’hébergement : Fraser Suites, 1-19 Albion. Ce sont de véritables appartements, très spacieux et confortables, avec chambre, salon et une cuisinette toute équipée. On s’y sent comme chez soi, mais avec les services d’un hôtel en plus. D’ailleurs, on y sert aussi les petits-déjeuners le matin. Bien situé : dans le quartier City Merchant, à une dizaine de minutes de Georges Square. http://www.fraserhospitality.com

Adresse gourmande : Le salon de thé Mackintosh at the Willow : un salon de thé classé au patrimoine. http://www.mackintoshatthewillow.com

Informations complémentaires : www.peoplemakeglasgow.com, www.glasgowlife.org.uk et www.visitscotland.com

 

 

Un commentaire

  1. Ping : Écosse: Pour les fans d’Outlander… | globe raconteuse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :