globe raconteuse

Mexique : Vive les villages magiques !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Mexique compte plusieurs « pueblos magicos » (ou villages magiques); nommés ainsi parce qu’ils ont préservé leur cachet et leurs traditions très authentiques. Bien qu’il y en ait partout au pays, c’est la région de Puebla qui en possède le plus grand nombre, c’est à dire neuf. Des villages charmants, qui tous perpétuent une ou deux spécialités artisanales bien à eux, sans parler de leurs nombreuses autres traditions. Parmi eux, il y a notamment les villages d’Atlixco et de Cholula, situés à moins d’une demi-heure de Puebla et au pied du volcan Popocatepetl. Aussi magiques qu’on nous l’annonce !

Atlixco :

Situé à 32 kilomètres de Puebla, le village d’Atlixco est celui des fleurs… En effet, Atlixco signifie « de l’eau dans la vallée », car les précédentes éruptions et les glaces qui recouvrent les volcans à proximité ont rendu les terres voisines très fertiles. Résultat: les rues de ce village, de même que le jardin central de sa Place d’Armes (le Zocalo) sont remplis de fleurs, alors qu’une foule d’autres poussent allègrement dans des serres, tout autour. D’ailleurs, tous les dimanches, la Place d’Armes accueille un marché de fleurs, où l’on plonge dans les odeurs et les couleurs, notamment ceux des poinsettias, qui volent la vedette en cette période des Fêtes… Bien sûr, cette place principale est bordée par l’Hôtel de ville: à voir pour ses murales, qui représentent l’histoire de la ville et la légende des deux volcans. Juste à côté, l’église de la Nativité arbore une décoration très baroque à l’intérieur. Dans ce quartier, entrez également dans l’ancien couvent Del Carmen. Cet ancien monastère a aussi été une forteresse militaire puis une prison. Dans une des salles, on peut voir une belle exposition de faroles: des lampes de cartons découpés, dans lesquelles on mettait des chandelles autrefois.

Ensuite, montez vers le couvent de San Francisco (du 16ème siècle), en empruntant la rue Hidalgo. Plus haut encore se trouve un amphithéâtre et un belvédère. Rassurez-vous, cette petite ascension vaut largement la peine, à cause de la vue qu’elle nous offre sur les deux volcans: le Popocatepetl (le plus actif de tout le Mexique) et, à ses côtés, celui qu’on appelle la Dame blanche, inactif et surnommé ainsi à cause des glaciers qui recouvrent son sommet en permanence.

Cholula :

Si Puebla était la ville espagnole par excellence, Cholula, elle, était la ville des indigènes. D’ailleurs, les deux surprenantes églises de San Andres de Cholula – San Francisco Acatepec et Santa Maria Tomantzintlan – intègrent une foule d’éléments qui rappellent la culture des indigènes: de la couleur basanée des personnages, en passant par les croix aztèques, les fleurs et les nombreux autres symboles indigènes présents dans les oeuvres d’art. L’église de San Francisco Acatepec possède aussi une façade de céramiques, qui ont été fabriquées spécialement pour cette église Tout en haut, on retrouve la vierge de la Conception, la patronne de Cholula. De côté, l’église Santa Maria Tonantzintlan possède un extérieur plus sobre, mais sur laquelle figurent des évangélistes indigènes… Par contre, son intérieur est encore plus chargé, encore plus baroque que la précédente. Chaque espace, chaque bout de colonne semble rempli. Et, là encore, on y retrouve une foule de symboles et de références aux indigènes, partout dans la décoration. A titre d’exemple, tous les angelots (et même, les personnages de la sainte famille) ont la peau foncée… Dans la nef gauche, la Vierge de la Guadeloupe est représentée avec un collier noir et la croix aztèque, alors que la partie bleue de sa robe représente les constellations qui figuraient dans le ciel mexicain le soir de l’apparition de la Vierge, le 12 décembre 1531. De plus, toutes les images et statues de Jésus s’avèrent très expressives, presqu’exagérées, car les Indigènes s’identifiaient plus aisément à ce genre d’images.

L’autre quartier de Cholula (San Pedro) est réputé pour sa zone archéologique, même si on ne peut voir qu’une toute petite pointe de la pyramide originale (un des coins). En effet, la pyramide a été ensevelie par la végétation mais, selon les archéologues, elle serait la plus vaste dans le monde, pour son diamètre. Sans savoir que la colline cachait une pyramide, les Espagnols y ont construit une église au sommet. Aujourd’hui, l’ascension de la pyramide est très populaire, car elle permet d’avoir une belle vue d’ensemble de la ville et des volcans, en arrière-plan.

A voir aussi: Les arcades (de l’ancien Zocalo) et le marché d’alimentation de Cholula, situé à quelques coins de rue du Zocalo. Très typique !

Merci à Visit Puebla, au Conseil de Promotion du tourisme mexicain, à Aeromexico et à leurs partenaires.

Voyez aussi mon sujet sur Puebla:https://nathaliedegrandmont.com/2016/12/13/mexique-saveurs-et-couleurs-de-puebla/

Informations pratiques :

S’y rendre: Aéromexico propose des vols quotidiens entre Montréal et Mexico. A partir de Mexico, de nombreux autobus mènent vers Puebla (env. 2h de route). http://www.aeromexico.com/en/ca/

Où séjourner à Atlixco: L’Antigua Alqueria de Carrion : ancien manoir espagnol, devenu un hôtel boutique charmant, membre de la chaîne « Tesoros de Mexico ». http://www.antiguaalqueria.com

Mansion del Conde: autre hôtel boutique, de seulement 11 chambres. Superbe piscine sur le toit, avec vue sur le volcan. http://www.hotelmansiondelconde.com

Adresses gourmandes: Le restaurant La Capilla: pour goûter des plats traditionnels pas trop chers, dans un endroit typique, fréquenté par les locaux. 511, Ave. Independencia

Ximitl: crèmes glacées et sorbets, inspirés des spécialités mexicaines. 6, rue Constitucion (longe l’église)

Cerveza Cinco de Mayo: Une brasserie artisanale, qui produit quelques variétés de bières blondes et ambrées. http://www.cc5.mx

Informations complémentaires: http://www.puebla.travel, http://www.turismoatlixco.com ou http://www.visitmexico.com/fr

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :