globe raconteuse

Italie: 5 coups de coeur en Toscane

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1) Louer une maison :

Pour découvrir la Toscane, rien de tel que de louer une maison ou une villa; ce qui permet de rayonner aisément dans la région et de vivre un peu plus comme les locaux… De cette façon, on apprend à connaître nos repères, les commerces et les gens du coin. Lorsqu’on voyage en famille (ou quelques couples ensemble), cette formule permet aussi d’économiser sur l’hébergement et les repas; ce qui ne nous empêche pas de goûter les spécialités locales, qui nous sont proposées dans les vinothèques, les boulangeries et les marchés locaux. De notre côté, nous avons loué une maison à Castiglion Fibocchi: un petit village situé dans la région du Val d’Orcia (à une dizaine de kilomètres de la ville d’Arezzo). Cet emplacement central nous a permis de rejoindre aisément les villages de Montepulciano et Cortona, la région du Chianti, de même que Florence, Sienne et Pise (à moins d’une heure, via l’autoroute qui commence à Arezzo) Notre maison (surnommée Cappannelle) était très confortable, comptant 3 chambres et 2 salles de bain, de même qu’un vaste salon et une cuisine bien équipés (y compris avec le wifi ! ). Récemment rénovée, elle était aussi décorée de façon très coquette, notamment avec des photos des vendanges vécues dans cette maison depuis plusieurs générations. Le propriétaire – Gianni Bianchi-  y a d’ailleurs passé son enfance. Ses parents (Renato et Graziella) habitent encore la maison d’à côté et y exploitent encore une partie du vignoble, pour leur plaisir… D’ailleurs, à notre arrivée, Marusca et Gianni nous ont offert une bouteille du Chianti de la maison (çà commençait bien la semaine !). Généralement, lorsque leurs hôtes séjournent au moins une semaine, Gianni et Marusca les invitent aussi à manger un soir, en compagnie de leurs parents et de leurs deux filles. Nous avons eu ce privilège… et ce fût une soirée mémorable, remplie de fous rires et d’échanges, sur toutes sortes de sujets. Le tout dans un mélange sympathique d’italien, d’anglais et de français… (Marusca le parle assez bien). (Voir coordonnées ci-bas)

2) San Gimignano :

San Gimignano est considéré comme l’un des plus beaux villages de la Toscane. Chose certaine, on approuve aisément qu’il soit classé au Patrimoine de l’humanité car il s’en dégage une grande harmonie; accentuée par le caractère original de ses tours médiévales. Après avoir été très convoitée (en témoigne sa triple muraille), San Gimignano connut une période florissante au Moyen-Age; ce pourquoi les riches familles se faisaient construire des palais en hauteur. D’ailleurs, San Gimignano a pu conservé 14 de ses 72 tours-maisons médiévales, qui lui ont valu le surnom de  » Manhattan du Moyen-Age« .  Dominant un labyrinthe de ruelles, les remparts et ces tours de pierres orangées lui donnent vraiment une allure hors de l’ordinaire, d’autant plus que la ville elle-même est aussi perchée sur un éperon rocheux, dominant toute la campagne autour.  Au détour de ses ruelles, il faut flâner sur la Piazza de la Cisterna (d’après le puits au milieu) et sur la Piazza del Duomo, encerclée par l’église et le palais communal. Parmi les plaisirs à s’offrir là-bas: déguster un verre de Vernaccia de San Gimignano (un vin blanc sec,  l’ AOC de cet endroit !) soit à la terrasse du Café delle Erbe (qui fait face au Duomo) ou sur la terrasse du Musée du vin (tout en haut du village). Le Musée du vin propose aussi des dégustations plus complètes (6 produits pour 10 Euros) , mais ne vend aucune bouteille sur place. Par contre, on trouve plusieurs vinothèques dans les rues de San Gimignano, de même que des boutiques gourmandes qui proposent des étalages de fromages, charcuteries et « panaforte » (sorte de gâteaux aux fruits)

3) Lucca :

Cette ville d’origine romaine a un charme bien à elle, d’autant plus qu’elle a conservé ses remparts, sur lesquels on a emménagé une promenade verte, qui ceinture la vieille ville sur quelques kilomètres. Quand on s’y promène (à pied ou en vélo), on se retrouve au calme et au frais, avec une vue inusitée sur les toits des maisons, palais et églises qui se trouvent à l’intérieur des murs. Et dire que j’ai failli laisser tomber Lucca pour Pise, sa célèbre voisine…  Nombreux sont ceux qui font la même chose, mais ce serait une erreur. Si vous avez à choisir, passez plus de temps à Lucca qu’à Pise, car il y a 5 fois moins de touristes ici et 5 fois plus de beaux palais, boutiques et places originales. Parmi celles-là, la Piazza del Mercato: le lieu des anciennes arènes romaines, qu’on reconnaît à la forme elliptique de la place, aujourd’hui encerclée de maisons et boutiques.

4) Un petit coin du Québec, dans le Chianti :

A elle seule, la Toscane possède une dizaine d’ appellations contrôlées (DOCG). Même si on tentait de les éviter, il serait donc presqu’impossible de rouler en Toscane sans croiser une de ses nombreuses routes des vins… Il y a celle du « Vernaccia di San Gimignano » (voir plus haut), celle du « Brunello di Montalcino » (l’un des plus prestigieux vins de l’Italie, vieilli en fût au moins 5 ans),  celle du « Vino nobile di Montepulciano » et bien sûr, celle du « Chianti Classico », qui annonce ses couleurs par le biais de son fameux coq noir. Or, il y a aussi un petit peu de nous autres dans ce terroir: au vignoble Le Miccine, situé entre Radda et Gaole in Chianti. Une fois passé la grande haie de cyprès, le coq et le fleurdelisé nous accueillent en tandem… Car la propriétaire de ce vignoble – Paula Pabini-Cook – est une jeune viticultrice d’à peine 30 ans, originaire de Saint-Bruno. Qu’est-ce qui l’a conduite dans ce coin de pays ? Sa formation d’oenologie mais surtout, un coup de coeur pour la patrie de ses grands-parents… Depuis quatre ans, elle tient donc les rênes de ce vignoble de 7 hectares. Et la somme de toute une année de travail portait justement ses fruits la semaine dernière, alors qu’elle et son équipe s’activaient minutieusement à la récolte de leurs quatrième vendange. Inutile de dire que l’excitation et le stress étaient à leur comble, car tous ces fragiles raisins devaient être récoltés (à la main) puis pressés dans les meilleures conditions possibles…

Fidèle au terroir qui est devenu son nouveau chez soi, Paula produit surtout du Chianti Classico, fait à partir de cépages de San Giovese. Son Chianti Classico régulier est généralement conservé un peu plus d’an dans les fûts de chêne, tandis que son Chianti Classico Riserva y développe ses arômes pendant au moins deux ans, en plus d’être préparé avec les raisins des meilleures parcelles.  Paula propose aussi un vin blanc, un rosé ainsi qu’un Merlot. Ces vins-là (de même que son Chianti Classico régulier)  sont seulement disponibles sur place. Par contre, son Chianti Classico Riserva est vendu à la SAQ. Au centre du vignoble se trouvent également une piscine et une grande villa: pour les vacanciers qui auraient envie d’y louer le studio (pour deux) ou l’un des 2 étages (pour 4 personnes). Les tarifs peuvent varier beaucoup selon les saisons et les durées de location. En saison intermédiaire: à partir de 630 Euros par semaine pour le studio et 1400 Euros par semaine pour l’appartement. (Situé entre Radda et Gaiole in Chianti. (39 0577 749 526), http://www.lemiccine.com)

5) La campagne toscane :

Même si j’ai adoré ses vins, ce sont probablement les paysages de la Toscane qui m’ont séduit le plus… Et qu’est-ce que ce doit être en août, lorsque les champs de tournesols et de fleurs sauvages y ajoutent leurs pointes de jaune et de rouge… Par contre, en automne, les collines et les vignobles nous apparaissent derrière des nuages de brume ou dans la lumière orangée de l’automne, plus tamisée que le reste de l’année. Et l’après-midi, le soleil se réchauffe assez pour faire reluire l’argenté des oliviers, les rangées de cyprès, les vignobles, les maisons et villages de pierre perchés sur la crête de montagnes… En roulant sur les routes panoramiques (comme la SR 222, dans le Chianti) , on se sent à la fois surpris et apaisé par l’harmonie qui se dégage de tout cela. L’harmonie des couleurs, des proportions et des formes. A l’infini s’étirent les belles lignes horizontales ou diagonales des cyprès, les quadrillés bien alignés et bien ordonnés des vignobles, l’incroyable palette de verts différents, complétés par l’orange des toits de tuile et des feuilles . La campagne toscane se divise en deux parties, toutes aussi belles l’une que l’autre. Il y a bien sûr le Chianti: avec ses forêts, ses routes en épingles qui serpentent au milieu des vignobles et des collines vertes qui ondulent…  Mais il y a aussi le Val d’Orcia : plus au sud-est, moins connu mais pourtant classé au Patrimoine de l’Unesco. Plus agricole, cette région déploie un bel amalgame de vignobles, d’oliviers, de collines couvertes de cyprès; sans oublier les nombreux champs de blé, de tournesols et de fleurs sauvages…

Informations pratiques:

Location de maison: Plusieurs agences ou des sites internet permettent de louer des appartements dans des grandes villes ou des maisons en campagne. C’est le cas de l’agence Loc’Appart, par exemple (Paris, Rome, le sud de la France, etc. – http://www.locappart.com) Dans notre cas, nous avons trouvé notre maison via le site AirBnb. Comme il s’agit seulement de leur deuxième saison, Gianni et Marusca proposent encore des prix très raisonnables. En saison intermédiaire (comme l’automne), les tarifs débutent autour de 650 Euros par semaine (pour une capacité de 4 à 6 pers.) Il est aussi possible de communiquer avec Gianni et Marusca directement. (info@cappannelle.it ou www.cappannelle.it)

Echange de maisons: Là encore, plusieurs organismes peuvent vous permettre d’échanger votre maison. Les principaux sont: Intervac (8000 membres dans 35 pays. Coût annuel : 135$ CAN. www.intervac.ca) etTrocmaison, le site francophone de l’organisme américain Homeexchange. Troc Maison est basé en France (depuis 2004). Les deux partagent la même banque de données, soit 9000 membres dans une trentaine de pays. (Coût annuel : env. 50$ US; www.trocmaison.com)

 

5 Commentaires

  1. Jean François Clément

    J’ai eu le grand bonheur de 2014 à 2016 de marcher sur la Via Francigena, de Arles en France jusqu’à Rome…1500 km. Donc d’entrer dans la Toscane via Parma e Berceto par le « Passo della Cisa » dans les Appenins à Aula, puis débouchant sur la Méditerranée et raliant Lucca, San Miniato, San Gimignano , Montereggioni, Sienna et Bolsena sur le lac du même nom… Delle città mervigliose!!
    Un’esperienza grandiosa nel un paese bellisimo dove ho bevuto una bottiglia de « Brunello » saporoso. la gente sono d’una granda cortesia e civiltà.

    Parliamo seriament!! Vai Vai !!!

    Jean François

    • Wow ! J’ai l’impression que ce devait être un sacré beau périple… Je vous envie d’avoir pu consacrer tout ce temps à ce beau voyage. L’Italie est toujours un plaisir ! Merci d’avoir partagé cela.,

  2. Et pour compléter vos informations pratiques il y a aussi d’autres sites comme Villa Toscane qui proposent gites, villas et maisons avec piscine … En tous cas bravo pour vos photos, on aimerait y être ! peut être au printemps avec l’arrivée des beaux jours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :