globe raconteuse

Espagne: Grenade, par tous les sens !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec ses anciennes médinas, ses collines et ses palais dignes des Mille et une nuits, c’est la belle ville de Grenade qui m’a fait tomber en amour avec les voyages… A l’époque, il s’agissait d’un cours d’immersion en espagnol (à l’Université de Grenade). Mais c’est vite devenu une immersion… générale ; car j’ai eu un véritable coup de foudre pour cette ville, aux allures de gitane. Depuis, je ressens encore la même chose, chaque fois que j’y reviens. L’impression de retrouver une complice, qui me murmure à l’oreille tous ses secrets ou presque… Oh ! n’allez surtout pas croire qu’elle les livre tous… loin de là ! Mais voici quelques endroits qui révèlent une partie de ses atouts…

Promenade dans le centre :

Telle une danseuse de flamenco avec ses jupes à volants, Grenade se déploie toutes en étages, sur plusieurs collines, au pied de la Sierra Nevada et de la citadelle de l’Alhambra. D’un côté, on distingue les collines et les cavernes du Sacromonte ; certaines d’entre elles servant d’ailleurs de théâtre pour des spectacles de flamenco. De l’autre, la colline de l’Albaicin : l’ancien quartier arabe, que l’on rejoint en longeant le Rio Darro. Mais il ne faut pas sous-estimer le centre-ville (en bas), qui est notamment dominé par l’imposante cathédrale, où reposent ces fameux Rois Catholiques, dont on parle tant en Andalousie. Il faut prendre le temps de flâner dans ce quartier : dans l’ancien souk de la médina et dans le lacis de rues commerçantes (presque toutes piétonnes). En route, arrêtez-vous prendre un verre sur la place Bib Rambla (une des places animées).

Circuit gourmand : 

Grenade est l’endroit idéal pour se familiariser avec les spécialités andalouses. Et cà se confirme encore plus lorsqu’on participe au circuit gourmand de Spain Food Sherpas. Pendant plus de trois heures, on découvre, on démystifie et on goûte avec eux de nombreuses spécialités régionales, dont l’huile d’olive, les fruits et noix séchés (les grignotines privilégiées des Espagnols), sans oublier le fameux jambon ibérique, qui exige toute une série de règles, de l’élevage du porc jusqu’à la coupe des tranches.  D’ailleurs, saviez-vous que la salaison de ces jambons dure au moins 24 mois ; et que les meilleurs d’entre eux peuvent valoir autour de 1000 euros ? D’ailleurs, ce jambon est tellement précieux que la coupe des tranches est considérée comme un métier en soi ; et un art qui exige de nombreuses années de pratique… Au cours de la visite, la guide nous explique aussi certaines habitudes alimentaires des Espagnols, en apportant des précisions surprenantes sur la sangria et la paëlla (qui seraient plus appréciés par les touristes que par les locaux !) Bien sûr, on nous fait aussi goûter des tapas de toutes sortes, des plus traditionnelles jusqu’aux variantes originales créées par de jeunes chefs. Chemin faisant, on découvre aussi des places animées, des commerces centenaires (d’objets de cuisine, de vanneries, etc.), des restaurants emblématiques et d’autres, en plein essor. Tout cela ponctué par anecdotes sur le mode de vie des Andalous et servi avec passion, par des guides qui sont tombées amoureuses de Grenade. Spain Food Sherpas : Ils ont aussi des tours semblables à Malaga. http://www.spainfoodsherpas.com/granada/

L’Alhambra :

La ville de Grenade fût la capitale d’un puissant royaume maure – El-Andalus – pendant plus de deux siècles. Et ce fût la dernière à capituler lors de l’invasion des Rois Catholiques, au 15ème siècle.  Or, ce sont les superbes palais de l’Alhambra qui représentent l’apogée de cette période arabe, dominée par les Nasrides. Par contre, sachez que l’entrée aux Palais Nasrides suit un protocole très strict : les billets (qu’il faut réserver sur internet bien à l’avance) dictent une heure d’entrée bien précise. Et le jour-même, il est préférable d’arriver dans la file au moins 30 minutes avant l’heure inscrite. Par contre, une fois à l’intérieur, quel enchantement ! Car ces palais camouflent un amalgame de pièces, entièrement couvertes de céramiques et de stuc (plafonds de bois sculptés). C’est aussi un bal d’ombres et de lumières, puisque tous ces arcs mauresques ouvrent sur des cours et des jardins ; où se mêlent l’arôme des orangers et le bruit apaisant des fontaines. Après, on peut s’offrir un gueuleton au Parador et surtout, flâner dans les jardins et les anciens palais d’été du Generalife, qui réservent aussi des vues incroyables sur la ville, sans parler des allées de cyprès et des fontaines… Pour visiter l’Alhambra, acheter vos billets un ou deux mois à l’avance, via l’internet (www.alhambratickets.com).

Bains arabes :

Grenade offre aussi une excellente occasion pour s’initier aux plaisirs des bains arabes, d’autant plus que le Hamman Al-Andalus s’est brillamment inspiré des bains d’autrefois. Chose certaine, le décor est superbe ! Dans ces caves aux plafonds bas nous attendent un dédale de bains chauds, froids et tièdes, tous ornés de céramiques, de stuc et de motifs arabes. Dans certains des bains, la lumière n’entre que par de petites étoiles percées au plafond : vraiment spécial ! Tous les bains et corridors sont aussi éclairés par des chandelles, dans de petits alcôves ; ce qui maintient un éclairage très tamisé, d’autant plus que des nuages de vapeur flottent un peu partout, à cause de la chaleur des bassins. A cela s’ajoutent aussi des arômes d’huiles essentielles, le bruit apaisant des fontaines, plus du thé à la mente, qu’on déguste à volonté, entre deux bains. Vraiment une belle expérience sensorielle ! Hamman Al-Andalus : 16, rue Santa Ana. Réservations suggérées. http://www.granada.hammamalandalus.com

L’Albaicin :

En fin de journée, lorsque le soleil s’apaise, c’est le moment de grimper vers le quartier de « l’Albaicin » (également accessible en minibus). Ça grimpe pas mal par endroits, mais ça vaut le coup ! Pour se promener à travers ces ruelles : si étroites qu’il faut se ranger dans les cadres de portes lorsqu’arrive un véhicule ! Souvent, entre deux maisons, on remarque des vues insolites sur l’Alhambra, puis on débouche soudainement sur une petite place, où l’on s’arrête prendre une pause.  Idéalement, on essaie d’orchestrer cette promenade pour arriver au belvédère de San Nicolas, un peu avant le coucher du soleil. L’endroit est connu, de nombreux musiciens et touristes s’y retrouvent, mais il n’y a pas lieu de bouder ce plaisir pour autant, car l’ambiance fait aussi partie du charme ! C’est là qu’on découvre que l’Alhambra signifie « la rouge » en arabe… Et oui, elle embrase littéralement la ville à la lueur du soleil couchant.  Un rouge de feu, qui annonce le début d’une autre soirée andalouse, probablement intense et passionnée…

Voyez aussi mes textes sur Séville, Cordoue et la Costa del Sol, qui seront publiés d’ici peu.

Encadré: Informations pratiques:

Pour s’y rendre: Air Transat dessert l’aéroport de Malaga. Et propose des forfaits (incluant des longs séjours) à Benalmadena, notamment à l’Hôtel Las Arenas (très charmante piscine et sky bar, chambres, repas et prix très corrects). De là, on peut rejoindre Grenade assez facilement : en train ou par le biais des nombreuses excursions, proposées à l’hôtel.  www.transat.com/fr-CA

Suggestions d’hébergement à Grenade : le Melia Granada. Très bien situé, au cœur du centre-ville, près de tout. Chambres élégantes et spacieuses, excellent service, et pour les déjeuners, des buffets garnis d’une foule de choix (spécialités espagnoles, fromages et charcuteries, fruits et jus frais, etc.) http://www.melia.com

Adresses gourmandes : Les « paradores » (hôtels de charme gérés par l’état) sont de bons endroits pour s’offrir un souper romantique, surtout celui de Grenade, situé au cœur de l’Alhambra. http://www.parador.es

Conseil : En été, les températures peuvent grimper jusqu’à 40 degrés. Mieux vaut alors concentrer vos visites en matinée et en fin de journée.

Informations complémentaires: www.granadatour.com, www.andalucia.org, www.tourspain.es;

.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :