globe raconteuse

Toronto: Showtime !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il n’y a pas si longtemps encore, de nombreux Québécois se moquaient allègrement de Toronto. Certains disaient même, à la blague, que Toronto signifiait:  » là où les bars ferment de bonne heure ». Et bien, ceux-là seraient bien surpris de voir la ville Reine aujourd’hui… Non seulement Toronto a su se réinventer, elle attire maintenant de grosses pointures d’Hollywood (pendant son festival du film) et des comédies musicales qui n’ont rien à envier à celles de Broadway ! Bref, de quoi passer un week-end de stars, entre bulles et paillettes !

1) Ambiance de Downton Abbey :

Envie de retrouver l’ambiance de la série Downton Abbey ? Allez faire un tour au château de Casa Loma, situé sur une colline qui surplombe le centre-ville. D’emblée, j’avoue que, moi-même, je croyais difficilement qu’il pouvait y avoir un « château » au Canada. Mais aussitôt arrivée, j’ai dû reconnaître que le terme convient assez bien pour cette immense résidence édouardienne, construite entre 1911 et 1913. Juste pour vous donner une idée, ce château comptait plus de 90 pièces, un tunnel de 800 mètres reliant la maison aux écuries, un ascenseur (le premier dans une résidence privée au pays !) et 50 téléphones; soit le quart de tous ceux qu’on retrouvait à Toronto, à l’époque ! Inutile de dire que cette résidence appartenait à l’un des hommes les plus riches de son temps – Sir Henry Pellatt– qui avait fait fortune dans le secteur de l’électricité, entre autres. Visiblement, les Pellat ne regardaient pas à la dépense, car les nombreuses chambres étaient toutes équipées de salles de bain à la fine pointe; ce qui représentait le nec plus ultra à l’époque. Aujourd’hui, on visite ce château à notre rythme, grâce à des audioguides, disponibles en français. Au premier étage, il ne faut pas manquer la bibliothèque, le salon de chêne (Oak Room), le jardin d’hiver et la terrasse, qui offre une belle vue des jardins et du centre-ville, au loin.  Mais il faut aussi prendre le temps de monter au deuxième, pour admirer les détails des appartements de monsieur et de madame (encore plus luxueux que ceux de son mari !), sans oublier la chambre ronde, qui se trouve à la base de la tour du château. Il y a aussi les voitures anciennes et les écuries, que l’on rejoint en empruntant le tunnel. http://www.casaloma.org

2) Lèche-vitrine à Yorkville :

Pour rester dans l’ambiance glamour, il suffit d’aller faire du lèche-vitrines dans l’élégant quartier de Yorkville, qui est un peu le « Westmount » de Toronto (entre Bloor, Avenue Road, Davenport Road et Yonge). Contrastant avec les gratte-ciels du centre-ville, ces rues calmes et ombragées sont bordées de maisons victoriennes qui abritent des boutiques de vêtements et de sacs griffés, de la lingerie haut de gamme, plus quelques cafés et épiceries fines, comme Pusateri’s. Idéal pour la pause café.

3) Sky is the limit !

Ce soir, « sky is the limit », comme le dit l’expression… Et nulle part est-ce aussi vrai qu’au sommet de la tour du CN. Perché à 351 mètres dans les airs, le restaurant 360 propose une cuisine du marché et plusieurs grands classiques canadiens: saumon fumé et homards de l’Atlantique, combo de grillades (boeuf, agneau, porc) provenant des fermes de l’Ontario, vins du Niagara, etc. En toute franchise, la nourriture est bonne, mais sans plus… Par contre, l’expérience demeure très agréable, grâce aux vues plongeantes sur Toronto et l’ascension jusque là-haut (comprise) qui, elles, valent le détour. On fait un tour complet en 1h15 et quel que soit l’angle, les lumières du centre-ville ou celles du port ajoutent une touche magique au repas. Pour ceux qui n’iraient pas au resto, il y a aussi deux belvédères d’observation (extérieur et intérieur), de même qu’un plancher de verre. Pour les amateurs d’adrénaline, l’expérience L’Haut-da-cieux permet d’aller marcher sur la passerelle extérieure: par petits groupes de 6, en compagnie d’un guide et bien attachés avec des harnais, bien sûr ! Toutes les informations sur: http://www.cntower.ca ou http://www.edgewalkcntower.ca

4) Showtime !

La cerise sur le sundae ? Aller voir une comédie musicale; ce qui est devenu une des spécialités de Toronto, vraiment ! En effet, son quartier des spectacles accueille maintenant une foule de grands succès, en provenance de Broadway ou de Londres. Souvent, ce sont d’excellents spectacles, des distributions dignes de Broadway et à meilleur coût qu’aux États-Unis. Récemment, j’y ai vu la comédie musicale Kinky Boots, qui a remporté plusieurs  prix « Tony » à Broadway.  L’histoire d’une usine de chaussures en déclin, qui s’associe avec des « drag queens » pour produire une nouvelle ligne de bottes coquines. Une comédie drôle, très entraînante (la musique est signée par Cindy Lauper) et qui sera présentée au Royal Alexandra Theater jusqu’à la mi-mai. http://www.mirvish.com/kinkyboots

5) Cinéma du TIFF

Si vous préférez vous en tenir au cinéma, gâtez-vous en allant au nouveau cinéma Bell Lightbox, qui est l’hôte du prestigieux Festival du film de Toronto (le « TIFF »). On y présente souvent des expositions temporaires dans le hall d’entrée, plus une large sélection de primeurs, films de répertoire et documentaires, projetés dans des salles équipées à la fine pointe. 350, King ouest. http://www.tiff.net

6) La soirée est (encore) jeune !

Pour terminer cette soirée de façon originale, cap sur le Pravda Vodka Bar. Ici, vous vous retrouvez dans l’ambiance russe, évoquée par les fauteuils en velours écarlate, les lustres en cristal, les photos et la vaste sélection de vodkas. Evidemment, leur carte propose des cocktails et des martinis de toutes sortes, mais également des dégustations de 3 vodkas, aux origines et aux goûts très variés. 44, Wellington est. http://www.pravdavodkabar.com

Voir aussi mes sujets « Week-end culturel et cosmopolite » https://nathaliedegrandmont.com/2016/02/16/toronto-pour-un-week-end-culturel-et-cosmopolite/

Et « Escapades shopping à Toronto ». https://nathaliedegrandmont.com/2013/09/27/escapades-shopping-a-quebec-toronto-et-new-york/

Informations pratiques:

S’y rendre: Il y a de nombreux vols réguliers d’Air Canada (qui arrivent à l’aéroport Pearson) et ceux de la compagnie Porter, qui atterrissent tout près du centre-ville. http://www.aircanada.com ou http://www.flyporter.com

En train: Les trains de VIA RAIL arrivent aussi en plein centre-ville. Un voyage relaxant, un peu long (5h) mais avec l’internet wifi gratuit et sans les attentes et contrôles à l’aéroport. http://www.viarail.ca

En voiture: il faut compter env. 600 kilomètres entre Montréal et Toronto (env. 6h, selon la circulation), en empruntant l’autoroute 401. Pour planifier vos trajets dans Toronto: http://www.ttc.ca

Suggestion d’hébergement: Situé en plein centre-ville, l’hôtel Chelsea est considéré comme l’un des meilleurs hôtels pour les familles, grâce à son centre aquatique (piscine et glissade), sa salle de jeux pour les adolescents, son restaurant très convivial et ses prix, très corrects. Ils ont aussi une piscine uniquement pour les adultes (sur le toit) et un restaurant-bar plus gastronomique, qui propose d’excellents déjeuners et des spécialités indiennes, servies en soirée. http://www.chelseatoronto.com/en/

Adresses gourmandes: Bistro Cluny: http://www.thedistillerydistrict.com

A voir en été: Le quartier d’Harbourfront, sur le bord de l’eau, qui bourdonne d’animation. D’ailleurs, on peut même s’y rendre et s’y balader en BiXi, puisque ces vélos en libre-service existent aussi à Toronto.

Informations: http://www.seetoronto.now/fr. A lire: Les guides « Toronto » ou « Escale à Toronto », publiés aux Editions Ulysse. http://www.guidesulysse.com

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :