globe raconteuse

États-Unis: Trio d’escapades pour Pâques

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Devenez fan de la page Facebook et courez la chance de gagner des livres des Editions Ulysse. Voir tous les détails sur le sujet « Concours ».

L’arrivée du printemps donne la bougeotte, n’est-ce pas ? Et le long week-end de Pâques est une occasion idéale pour aller faire une escapade à New-York, Philadelphie ou Chicago, par exemple. Philadelphie et New-York demeurent accessibles en voiture, tandis que Chicago est maintenant desservie par de nouveaux vols très raisonnables.

Découvertes gourmandes et promenades à Brooklyn:

Parmi les 5 « boroughs » de New-York, Brooklyn est celui qui a le plus la cote en ce moment ! Accessible par les ponts ou le métro (quelques stations), Brooklyn possède des parcs, des musées et des quartiers très dynamiques, qui n’ont rien à envier à ceux de Manhattan…  On y retrouve aussi un mélange d’endroits très design, souvent juste à côté de commerces beaucoup plus rétros et d’immeubles plus délabrés. Un mélange hétéroclite et un peu étrange par moments, mais dont se dégage un certain charme…  De plus, dans certaines parties de Brooklyn, l’ambiance rappelle beaucoup celle qu’on retrouve sur le Plateau Mont-Royal ou dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, par exemple.

Jogging matinal: Le charmant quartier résidentiel de Brooklyn Heights et sa promenade piétonnière nous éloignent de la cohue de Manhattan, tout en offrant une vue incroyable sur ses ponts et ses gratte-ciels . La promenade n’ est pas très longue mais on peut continuer dans les rues voisines, très paisibles,  bordées par de belles maisons de brique.

Promenade : Dumbo, signifie  » Down under the Manhattan Bridge« . Egalement très branché en ce moment, le secteur de Dumbo se trouve le long de l’East River, entre les ponts de Brooklyn et de Manhattan, au milieu desquels se déploient également une promenade et un parc. Au centre de tout cela, un bâtiment de verre détonne un peu dans le paysage mais abrite un véritable joyau: un carrousel de chevaux presque centenaire, que les adultes trouvent aussi fascinant que les enfants. En fait, tout le quartier de Dumbo réserve une foule de contrastes car plusieurs de ses anciens bâtiments industriels abritent maintenant des galeries d’art et des cafés aux décors modernes.

Découvertes gourmandes et shopping: Le secteur de Williamsburg est devenu l’un des rendez-vous des épicuriens et des amateurs de bouffe, qui ont suivi les nombreux jeunes chefs et artisans venus s’y installer. Bien que l’architecture n’y soit pas homogène (et pas toujours jolie), Williamsburg dégage tout de même une ambiance de quartier sympathique, surtout sur les rues Bedford et Grand, qui réunissent  une foule de boutiques, bars et restaurants originaux.

Un bon snack ? Le restaurant Fette Sau a été le premier à se spécialiser dans le BBQ et les viandes fumées. On se choisit un assortiment de viandes au comptoir – entre le jambon, le boeuf, le bacon et les côtes levées – puis on se trouve une place autour du foyer et des longues de table de bois communes. Vraiment à la bonne franquette ! Mais toutes leurs viandes sont choisies chez des producteurs locaux, fumées sur place, badigeonnées dans leur mélange d’épices secret, puis servies avec des salades de pommes de terre, des cornichons ou des fèves au lard maison. Sans oublier qu’ils ont aussi une dizaine de bières locales en fût, de même qu’une collection de whiskeys. Un peu cochon… mais c’est bon ! 354 Metropolitan Ave, http://www.fettesaubbq.com

Où loger ? L’Hôtel Indigo: un hôtel boutique neuf, bien décoré, situé au centre-ville de Brooklyn, à une vingtaine de minutes de marche de Brooklyn Heights et de Park Slope (quartier du musée). De plus, l’hôtel est voisin de 2 stations de métro, situées à 4 arrêts de métro de Manhattan. Et surtout, on y propose de bons prix (à partir de 100$ US la nuit); ce qui inclue le wi-fi gratuit dans les chambres. http://www.hotelindigo.com

A lire : le guide « New-York » (6ème édition, de 2011) aux Editions Ulysse. http://www.guidesulysse.com

Informations: : www.nycgo.com

Voir aussi mon sujet complet sur Brooklyn:

https://nathaliedegrandmont.com/2014/11/20/etats-unis-flaneries-et-gourmandises-a-Brooklyn/

Philadelphie:

Bien qu’elle soit beaucoup moins connue que New-York ou Boston, Philadelphie possède  plusieurs musées majeurs, pas moins de cinq équipes de sports professionnels et un important quartier historique, très agréable à découvrir à pied. Sans parler de ses fameux « cheesesteaks », aussi réputés là-bas que notre viande fumée…

Jogging matinal: Sur l’élégante avenue Benjamin Franklin Parkway, inspirée des Champs-Elysées, à Paris. Munie de larges trottoirs, elle part de l’Hôtel de ville et se termine devant les marches du Musée d’ art, que plusieurs grimpent au pas de course, tout comme le faisait Rocky (dans le premier film).

Promenade:  Surnommé le berceau de la nation américaine, le quartier historique de Philadelphie regroupe plusieurs églises et maisons du 18ème siècle, les toutes premières banques du pays et  » Independance Hall », où furent rédigées la Déclaration de l’ Indépendance (4 juillet 1776) et la Constitution américaine, en 1787. Billets, cartes et informations sont disponibles au Centre des visiteurs, en face du pavillon de la Cloche de la liberté, assurément l’icône la plus connue de la ville. http://www.historicphiladelphia.org

Curiosité à voir: Le Comcast Center, le plus haut gratte-ciel « vert » au pays (57 étages), est devenu un attrait en soi car son atrium possède le plus grand écran LED au monde. On y présente  » the Comcast Experience« : une projection d’images de synthèse en haute définition. Intéressant et gratuit!  1701 Arch, entre 17ème et 18ème rues, http://www.visitphilly.com/comcast

Amateurs de bière ? La rue Chestnut, dans le quartier historique, compte plusieurs bars et micro-brasseries sympathiques dont la Triumph Brewing Company, qui propose une quinzaine de bières maison, un menu bistrot et des spectacles de musique « live », presque tous les soirs. 117, Chestnut, http://www.triumphbrewing.com

Un « cheesesteak de Philly »  ? Tout près de l’Hôtel de ville, le marché Reading est un immense marché intérieur, où les locaux viennent casser la croûte, surtout le midi. On y retrouve des kiosques de charcuteries, de plats ethniques, de pretzels géants, de pâtisseries cuisinées par les Amish, de même que les fameux « cheesesteaks » : des sousmarins garnis de minces tranches de boeuf, recouvertes de fromage fondu. 12th & Arch, http://www.readingterminalmarket.org

Un bon gueuleton ? Les amateurs de fruits de mer et de steaks (énormes!) se régaleront au Union Trust, situé dans une ancienne banque.  Le lieu est classique et raffiné, tout comme les plats! 717 Chestnut, http://www.uniontruststeakhouse.com

Où loger? A l’hôtel boutique Palomar, surtout pour ceux qui aiment le design et l’art déco. L’hôtel possède un emplacement idéal, tout près de Rittenhouse Square et au coeur du centre-ville. 117, South 17th street, http://www.hotelpalomar-philadelphie.com

A lire: Escale à Philadelphie, de Ulysse. http://www.guidesulysse.com/catalogue/Escale-a-Philadelphie-Escale-Ulysse,9782894645420,produit.html

Informations:  1 800 537-7676; http://www.visitphilly.com

Voir aussi mon sujet complet sur Philadelphie:

https://nathaliedegrandmont.com/2013/04/12/etats-unis-10-raisons-daimer-philadelphie/

Cocktails avec vue, à Chicago:

Berceau du gratte-ciel moderne, la « ville des vents » s’avère un véritable musée à ciel ouvert, notamment en matière d’architecture. Tout le centre et les berges de la rivière Chicago déploient une enfilade de gratte-ciel exceptionnels, qui ont chacun leur histoire. On les découvre tantôt à pied, tantôt au fil de l’ eau ou à bord du tram aérien, puis on s’ arrête relaxer dans l’étonnant parc du Millenium. Ensuite, on grimpe au ciel ou presque… en allant prendre un verre dans quelques-unes des hautes tours de la ville.

Jogging ou vélo matinal ? Une longue piste cyclable borde le lac Michigan et les plages. L’une des plus belles, celle de la « Gold coast » , débute juste en bas de l’ Avenue Michigan.

Chicago vue de l’eau : Comment la vache de madame O’ Leary a t-elle contribué au foisonnement de Chicago ? Pour connaître cette anecdote et bien d’ autres, rien de tel que les croisières de la « Chicago Architecture Foundation »: très bien documentées, agréables et idéales pour faire de belles photos! Ils offrent aussi un circuit de 4h en bus (un peu long!) et plusieurs autres à pied. http://www.architecture.org

Promenades:  à bord du fameux tram aérien, qui circule au milieu des gratte-ciels, points de vue inédits! Aussi: le parc Millenium, pour y voir l’énorme Crown Fountain,  la sculpture Cloud Gate (en acier inoxydable) et les concerts gratuits dans l’ amphithéâtre Jay Pritzker. Des achats à faire ? Cap sur  le « Magnificient Mile » ( avenue Michigan, au nord de la rivière), qui porte bien son nom!

A voir aussi: l’ intérieur de l’immeuble « The Rookery », un chef d’ oeuvre d’ architecture, restauré par Frank Lloyd Wright. (209 Lasalle St.). Plusieurs musées de Chicago se démarquent aussi, dont l’ Art Institute of Chicago (pour ses impressionnistes et sa collection contemporaine) et le Museum of Science and Industry.

Une pizza de Chicago ? A la Pizzeria Uno (29 e Ohio St.) ou Due, histoire de juger laquelle des deux propose la meilleure pizza à croûte épaisse; spécialité de Chicago.

Cocktails avec vue:  Outre la vue sur le magnifique Wrigley Building et la rivière Chicago, le Rebar de Hôtel Trump propose plusieurs cocktails maison, agrémentés de sushis et bouchées japonaises.  Aussi: le  bar  « Signature » , au 96ème étage du Hancock Center, de même que le bar Roof, situé au 27ème étage de l’hôtel The Wit, qui offre une vue sur le tram aérien.

Où loger ? L’hôtel Talbott, situé à deux pas du « Magnificent Mile ». Chaleureux, style d’époque avec beaucoup de boiseries et de grandes chambres confortables. 29 E. Delaware. http://www.talbotthotel.com. Non loin, il y a aussi le Sofitel, plus chic mais qui possède une belle terrasse. 20, East Chestnut, http://www.sofitel.com

Se rendre: Outre les vols réguliers d’ Air Canada, la compagnie Porter propose maintenant des vols entre Montréal et Chicago (via Toronto). Bien que l’escale soit un peu longue, on arrive à l’aéroport de Midway, moins fréquenté et aisément accessible en transport en commun.

A lire : « Chicago », 6ème édition, par Claude Morneau;  aux Editions Ulysse. Ou Escale à Chicago :  http://www.guidesulysse.com/catalogue/Escale-a-Chicago-Escale-Ulysse,9782894644409,produit.html

Informations: http://www.choosechicago.com

Voir aussi mon sujet complet sur Chicago:

https://nathaliedegrandmont.com/2014/09/24/etats-unis-vertiges-et-torticolis-a-chicago/

 

 

 

 

Un commentaire

  1. Ping : Concours: des livres pour nos escapades américaines ! | globe raconteuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :