globe raconteuse

Etats-Unis: Vertiges et torticolis à Chicago

En été,  la « ville des vents » s’avère une excellente destination: notamment pour les amateurs d’art, de musique et d’architecture. En fait, quand on s’intéresse à l’architecture, Chicago est carrément une référence (le berceau du gratte-ciel moderne). Voilà pourquoi cette ville donne le vertige, dans tous les sens du terme. Tout le centre et les berges de la rivière Chicago déploient une enfilade de gratte-ciel exceptionnels, que l’on découvre à pied, à bord du tram aérien, au fil de l’ eau ou en grimpant jusqu’au 96ème ciel, rien de moins ! Voici comment découvrir Chicago, de bas en haut :

1) Sur la plage…  

On ne l’imagine pas ainsi mais oui, Chicago possède de très belles plages, qui bordent le lac Michigan. La plus belle est celle de la « Golden coast » (juste en bas de l’ Avenue Michigan). Le matin ou en fin de journée, nombreux sont les locaux et les visiteurs qui viennent y faire un peu de jogging ou une promenade en vélo (possibilité d’en louer).

2) Mille tentations…

En remontant l’Avenue Michigan, on découvre ensuite « le Magnificient Mile ».. En fait, tel est le surnom de cette longue avenue, car cette portion est bordée par toutes les grandes enseignes de luxe, qui font tourner les têtes elles aussi.  Niketown, Apple, Neiman Marcus, sans oublier les bijoux de Tiffany & Co !  Heureusement, il y a aussi d’autres bijoux à admirer, sans avoir à dépenser un sou:  l’étonnante Tribune Tower (siège du quotidien Chicago Tribune) et l’élégant Wrigley Building, orné de terre cuite blanche et couronné de son horloge emblématique.

3) Au fil de l’eau :

Comment la vache de madame O’ Leary a t-elle contribué au foisonnement de Chicago ? Pour connaître cette anecdote et bien d’autres, rien de tel que les croisières de la « Chicago Architecture Foundation. En plus de serpenter au coeur de la ville, la rivière Chicago a toujours joué un rôle important dans son histoire; comme en témoignent les nombreux édifices importants qui la bordent de part et d’autre. D’ailleurs, ces croisières offrent l’un des meilleurs points de vue sur la ville, tandis qu’on défile le long des anciens quartiers industriels (en pleine renaissance), sous les nombreux ponts mobiles et au pied des immeubles emblématiques de Chicago. Idéal pour faire de belles photos !

4) Entre fontaine et nuage…

Chicago déploie aussi un feu roulant de festivals, notamment dans son futuriste parc Millenium, situé au centre-ville. Plusieurs midis et soirs de la semaine, on peut assister à des concerts gratuits sur les pelouses du vaste amphithéâtre Jay Pritzker. Ce parc est aussi l’occasion d’aller s’amuser à travers les projections d’images et les jets d’eau de l’immense « Crown Fountain », puis de se faufiler sous les belles courbes de verre de la sculpture « Cloud gate », dont les multiples réflexions déforment les perspectives de façon amusante.

5) Scrutés à la Loop :

On peut aussi se promener à notre rythme dans le quartier  » The Loop », qui regroupe plusieurs immeubles remarquables et des panneaux qui nous racontent leur histoire. Au 209 de la rue Lasalle, il ne faut pas manquer l’intérieur de l’immeuble « The Rookery »: un chef d’ oeuvre, restauré par Frank Lloyd Wright. La « Chicago Architecture Foundation » propose aussi des circuits guidés à pied dans ce quartier, de même qu’un circuit en autobus qui inclue la visite de l’étonnante demeure de Frank Llyod Wright (Robie House), située en dehors du centre.

6) Tour de tram :  

Bien sûr, Chicago est une ville qui se découvre aussi en hauteur. Déjà, au premier niveau, il y a ce fameux tram aérien, qui circule au milieu des gratte-ciels et sous les fenêtres de certains appartements. Pas cher, sympathique et des points de vue inédits !

7) Vertiges…

Mais, pour vraiment grimper dans le ciel de Chicago, cap sur l’observatoire de la tour Wills (la plus haute de la ville) ou celui du Centre John Hancock. Situé au coeur du « Magnificent Mile », la tour Hancock possède un observatoire perché au 96ème étage alors que son bar Signature ( au 95ème), permet aussi de profiter de la même vue, un cocktail à la main…

8) Cocktails avec vue: 

Chicago ne manque pas d’endroits pour profiter d’une belle vue en sirotant un verre…  Situé dans un coude de la rivière, l’Hôtel Trump profite d’un emplacement hors-pair pour admirer les gratte-ciels. En début de soirée, le Rebar (au 2ème étage) propose plusieurs cocktails maison, agrémentés de sushis et de bouchées japonaises.  Tout cela en admirant une vue sur le magnifique Wrigley Building, la rivière Chicago et les feux d’artifices, projetés à partir du Navy Pier, certains soirs. Autre endroit très branché: le bar Roof, situé au 27ème étage de l’hôtel The Wit, qui offre une vue sur le tram aérien.

9) Pizza ?   

Chicago est aussi devenue une des métropoles de la gastronomie aux Etats-Unis. Mais comme les restaurants de Charlie Trotter sont aussi hors de prix, plusieurs se tournent encore vers la fameuse pizza à croûte épaisse, dont plusieurs pizzerias de Chicago revendiquent la paternité. Parmi celles-ci: la Pizzeria Uno (29, East Ohio St.) et Due (619, North Wabash avenue)

10) Et autres bons gueuletons… 

Au Purple Pig (500 N. Michigan Ave.), l’ un des nouveaux restaurants de tapas, fréquenté par les jeunes professionnels.  Non loin de là se trouvent aussi trois excellents restaurants mexicains :  le Frontera grill, le Topolobampo (plus haut de gamme) et le Xoco, plus à la bonne franquette. Voisins et tous tenus par un chef vedette à la télévision, qui fait découvrir la gastronomie mexicaine (445 et 449 North Clark Street; http://www.rickbayless.com/restaurants)

Informations pratiques:

Se rendre: la compagnie Porter propose maintenant des vols entre Montréal et  Chicago (via Toronto). Bien que l’escale soit un peu longue, on arrive à l’aéroport de Midway, moins fréquenté et aisément accessible en transport en commun. . (www.flyporter.com)

Suggestions d’hébergement: L’hôtel Talbott, situé à deux pas du « Magnificent Mile ». Chaleureux, style d’époque avec beaucoup de boiseries et de grandes chambres confortables. (29 E. Delaware, http://www.talbotthotel.com) Non loin, il y a aussi le Sofitel, plus chic mais qui possède une belle terrasse. (20, East Chestnut, http://www.sofitel.com)

Informations: 1 877-CHICAGO, http://www.choosechicago.com 

Un commentaire

  1. Ping : États-Unis: Trio d’escapades pour Pâques | globe raconteuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :