globe raconteuse

Pays-Bas: apéro et séjour de princesses…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lors de mon récent séjour à Amsterdam, j’ai découvert que cette « Venise du nord » possèdait de charmants canaux, certes, mais également de beaux jardins, des rues paisibles qui s’explorent à vélo et une spécialité gourmande parfaite pour se gâter à l’apéro: le  » high wine »

En effet, un des hôtels boutique de la ville – l’Hôtel Dylan – a eu l’idée de s’inspirer du célèbre « high tea » anglais, pour nous proposer cette formule d’apéro original et élégant. Déjà, l’hôtel lui-même mérite qu’on trouve un prétexte pour aller y jeter un coup d’œil, puisqu’il se trouve sur le bord du canal Keisergracht, dans un bâtiment historique classé, qui abrita le plus vieux théâtre d’Amsterdam. Ensuite, le bâtiment est devenu une sorte d’hospice pour nourrir les pauvres, dont les fourneaux d’origine sont encore bien visibles, dans la salle à manger de leur restaurant Vinkeles. Puis, en 1999, l’édifice est devenu un hôtel boutique, qui fait maintenant partie de la chaîne  « Small Luxury Hotels of the World » .  D’ailleurs, leurs 40 chambres sont toutes très différentes: la moitié étant encore décorées avec des meubles antiques, tandis que les autres ont été rénovées récemment dans un style plus minimaliste et contemporain.

Aujourd’hui, l’hôtel Dylan est également réputé pour sa gastronomie, puisqu’il est le seul de la ville à posséder un restaurant étoilé au Michelin: le Vinkeles  Bien sûr, si notre budget le permet, on peut s’offrir un de leurs menus dégustation… Mais, d’une certaine façon, leur high wine a été créé pour permettre aux gastronomes d’avoir un aperçu des talents du chef: pour une portion du prix et dans un contexte plus convivial.

Ce   » high wine » est donc servi dans un des salons de l’hôtel, tous les après-midis (entre 17h et 19h). Oui,  la formule s’inspire un peu du fameux « High tea » anglais, mais en version plus branchée et plus cosmopolite. Pas de petits sandwichs aux concombres, ni de scones… Ici, on nous propose plutôt un quatuor de petits plats assez raffinés: 3 salés et 1 sucré. Tous sont servis un à la fois et accompagnés d’un verre de vin assorti, présenté par le sommelier. Ce jour-là, on nous a servi une première assiette de flétan fumé, accompagné d’ une salade de concombres, pamplemousse et graines de sésame; puis, en second plat, un autre poisson à chair rouge (gernord) servi sur un lit de pâtes fraîches aux tomates, oignons et paprika. Ensuite, le troisième plat mettait en vedette une belle pièce de surlonge de veau, servi avec un risotto aux asperges. Puis, finalement, un dessert est venu conclure tout cela en beauté: un gâteau aux noix et bananes, servi avec de la crème glacée. Et bien sûr, cette dernière bouchée était également servie avec un vin dessert, tout aussi délicieux. Bien que les bouchées servies ne soient pas des portions gigantesques, elles sont toutes très différentes et nous présentent un bel éventail de saveurs. Idem pour les vins choisis par le sommelier: un mélange de vins européens et australiens, servis en portions fort généreuses.  Certes, le high wine coûte tout de même 40 Euros par personne, mais ce n’est pas si élevé pour découvrir ce lieu exceptionnel et cette expérience gastronomique originale (avec 4 verres de vins, quand même !).

Il y a aussi possibilité de venir simplement prendre un verre ou un repas plus léger à la brasserie Occo ou dans leur jardin intérieur, typique de ces anciennes maisons de marchands qui bordaient les canaux.  (384 Keisergracht, http://www.dylanamsterdam.com)

 

Pour d’autres adresses gourmandes, voyez mon sujet Amsterdam côté cour et côté jardin:

https://nathaliedegrandmont.com/2014/04/25/pays-bas-amsterdam-cote-cour-et-cote-jardin/

 

Informations pratiques:

S’y rendre : Amsterdam se trouve à 3 heures et demie de train de Paris et deux heures de Bruxelles, via le TGV Thalys. Lorsqu’on planifie de faire plusieurs déplacements au Pays-Bas ou dans les pays voisins, il devient vite avantageux de se procurer une des nombreuses passes ferroviaires vendues par Rail Europe. Par contre, pour emprunter les trains rapides, il faut aussi réserver ses sièges (coûts en supplément). (www.raileurope.ca)

Pour des informations complémentaires:www.holland.com, www.holland.com/fr/tourisme.htm,  www.iamsterdam.com, www.iamsterdam.com/fr-FR/Experience

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :