globe raconteuse

Amsterdam: côté cour et côté jardin !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il suffit de parler d’Amsterdam et certains penseront tout de suite à son quartier chaud (son fameux « Red light », avec les filles en vitrines) et à ses  » coffee shops » (qu’on détecte facilement à l’odeur !) Personnellement, j’ai passé 10 minutes dans l’un et l’autre et çà m’a suffit largement ! « Check », je pouvais rayer cela de ma liste, ma curiosité était satisfaite… Résultat: pendant les trois jours qui ont suivi, j’ai pu découvrir à quel point Amsterdam possède plusieurs autres personnalités. Pour un quartier plus coquin et débauché, il y en a une poignée d’autres beaucoup plus bon enfant, paisibles, fleuris, multiculturels, élégants, branchés ou gourmands. Laquelle des personnalités d’Amsterdam vous tente le plus ? Pourquoi pas toutes ? Personnellement, j’en ai aimé plusieurs; alors voici quelques-uns de mes coups de coeur, de tous les styles.

Pour trouver le calme:
1) Côté jardin:
Pour ceux qui aiment les fleurs, il y a de quoi en voir de toutes les couleurs et de toutes les sortes à Amsterdam ! Outre le marché aux fleurs et celles qu’on voit partout sur le bord des ponts ou des maisons, il y a aussi deux beaux jardins, tous deux situés dans l’est de la ville et ouverts d’avril à octobre. Avec des 376 ans bien sonnés, l’Hortus Botanicus figure parmi les plus anciens jardins botaniques au monde. Il a été fondé par la municipalité d’Amsterdam, qui souhaitait l’utiliser pour y étudier les plantes médicinales et trouver de potentiels antidotes contre la peste, entre autres. C’est ainsi que son équipe de botanistes a pu y rassembler des milliers d’espèces de tous les continents, incluant les tous premiers plants de café importés en Europe, qui ont ensuite été introduits en Amérique du sud, lors des expéditions coloniales. Aujourd’hui, ses jardins extérieurs, ses serres, son pavillon des palmiers et celui des cactus renferment autour de 4000 espèces de plantes et d’arbres provenant des 5 continents; dont plusieurs espèces anciennes ou très rares. Il n’est pas très grand mais c’est un bel endroit pour se reposer de la frénésie des vélos, voire même pour manger un morceau dans leur restaurant qui ouvre sur les jardins.
Si vous voyagez en famille, arrêtez plutôt au Zoo Artis, tout près de là. Ce Zoo a profité de son 175ème anniversaire en 2013 pour rajeunir toutes ses présentations et y accorder une place prépondérante aux fleurs et aux plantes. Plusieurs plates-bandes et aménagements à l’anglaise sont maintenant disséminés un peu partout dans les sentiers, tandis que d’autres sont intégrés aux habitats animaliers; ce qui leur donne un aspect plus naturel. Pas bête et intéressant comme résultat !

Pour les gourmands :
2) Des fleurs dans l’assiette…
Après seulement quelques jours dans ce pays, l’évidence nous saute aux yeux, pour ne pas dire aux narines et aux papilles… Les Néerlandais ont une telle passion pour les fleurs qu’ils en mettent de plus en plus dans leurs assiettes et même, dans leurs cocktails… Une belle violette dans un verre de prosecco, pourquoi pas ? Lors de ma visite là-bas, j’ai eu la chance de rencontrer l’un des chefs les plus en vogue là-bas en ce moment: Jonathan Karpathos. Un sacré personnage, charismatique et passionné, qui élève maintenant ses propres porcs et cultive son jardin bio, derrière son restaurant. Il faut dire que son restaurant Vork & Mes se trouve en campagne, sur le bord d’un lac, à mi-chemin entre Amsterdam et le jardin Keukenhof. Le chef change donc son menu régulièrement, en fonction de ce que lui fournit son jardin. La majorité de ses plats comporte des combinaisons surprenantes, avec une prédominance de légumes, d’herbes aromatiques et de fleurs comestibles. Et, bonne nouvelle, les prix demeurent assez raisonnables pour un restaurant de ce calibre. Donc, un endroit à essayer, pour qui passe dans le coin ! http://www.vorkenmes.nl/en-GB

3) Gouda ou hareng fumé ?
Les Néerlandais ont bien d’autres traditions gourmandes, qui incluent les crêpes, les frites, le fromage Gouda et le hareng fumé, qu’ils achètent en bouchées crues ou en sandwichs, dans les nombreux kiosques au coin des rues. Ceux qui s’intéressent au sujet peuvent en apprendre plus – et goûter tout cela ! – en participant à la sympathique visite gourmande (à pied) proposée quotidiennement par la compagnie Urban Adventures. Leurs visites durent près de 3 heures et combinent des informations sur l’histoire de la ville et l’art de vivre des Amstellodamois. Mais surtout, on arrête goûter du hareng fumé (un peu spécial !) puis des mini- crêpes, recouvertes de sucre à glacé (délicieux, surtout si comme moi, vous avez la dent sucrée !) Ensuite, on arrête dans une chocolaterie (les Hollandais ont une préférence pour le chocolat noir) et finalement, dans une fromagerie de renom, où l’on déguste plusieurs fromages Gouda, à différents stades de maturité (3 mois, 6 mois, un an et deux ans) Dans cette fromagerie, on réalise à quel point les Hollandais sont de grands producteurs – et amateurs – de fromages… Si vous y prenez goût, prévoyez d’aller faire un tour au Marché bio du Jordaan (voir plus bas). http://www.urbanadventures.com

Pour se mettre au diapason des Amstellodamois:
4) Promenade en vélo dans le Jordaan
Amsterdam a un petit côté vert très prononcé. Non seulement les fleurs sont-elles omniprésentes, mais la majorité des gens y circulent à vélo. Les premières heures, il faut d’ailleurs s’en méfier, car certaines rues sont de véritables « autoroutes pour vélo », où il n’y a pas de place pour les promeneurs du dimanche… Mais, heureusement, il y a aussi moyen de trouver des rues ou des ponts plus paisibles pour se promener: notamment dans le quartier du Jordaan, dans l’ouest de la ville. Il suffit de choisir une compagnie de location (et il y en a partout ), un vélo avec un bon cadenas et hop, on se sent comme de véritables Amstellodamois ! Je l’avoue, ce fût MON coup de coeur principal: surtout de pédaler dans le Jordaan ! Quel plaisir de se promener le long de ses canaux (comme Egelantiersgracht) et d’aller se perdre dans les petites rues derrière. Dans ce quartier, les résidents semblent particulièrement fiers , à tel point qu’on y voit des bacs à fleurs partout: sur les ponts, sur les péniches, le long des maisons qui bordent les canaux, aux vitrines des boutiques, etc. Ayant choisi d’y aller le samedi, nous avons pu nous promener au marché aux puces ainsi qu’ au marché bio qui se déroulent tout autour de l’église protestante Noorderkerk. Pour ceux qui iront les autres jours, sachez que vous pourrez en profiter pour prendre un café sur la terrasse du café Winkle, qui domine cette place. Le samedi, à cause du marché, impossible d’y trouver une place !

Pour les amateurs d’art:
5) Musée Van Gogh
Pour qui aime les arts, Amsterdam possède aussi une scène culturelle très dynamique. Là-encore, on retrouve des musées de toutes les sortes: de la Maison d’Anne Frank (malheureusement, pas eu la patience d’attendre dans la longue file !) au Musée des Tropiques, en passant par celui des tulipes, évidemment ! (Surtout si vous passez par là et que vous aimez les fleurs). Personnellement, je ne pouvais résister au Musée Van Gogh, d’autant plus que je savais qu’il venait tout juste de faire peau neuve (comme son voisin le « Rijksmuseum, d’ailleurs !). Chose certaine, le nouveau Musée Van Gogh est définitivement plus au goût du jour et présente ses oeuvres de façon plus claire et dynamique. Elles sont présentées de façon chronologique; ce qui nous permet de mieux comprendre son cheminement artistique et personnel: ses débuts en Hollande, sa période parisienne et ses rencontres avec d’autres grand peintres là-bas, son séjour fructueux en Provence, etc. A plusieurs endroits, on retrouve des extraits vidéos ou des modules interactifs: qui nous permettent de toucher à la texture de ses peintures ou de comprendre comment les experts identifient ses toiles, par exemple. Et, bien sûr, le parcours culmine avec plusieurs de ses chefs d’oeuvre peints à Arles et à Auvers-sur-Oise, peu avant sa mort.

6) Pause culturelle: à l’aéroport !
L’aéroport de Schipol est un aéroport de grande classe et un endroit où l’on trouve facilement de quoi combler le temps, lors d’une escale. D’ailleurs, au printemps, l’aéroport propose même des excursions rapides pour permettre aux voyageurs en transit d’aller visiter les célèbres jardins du Keukenhof (voir mon billet précédent: ). Quelle belle façon d’utiliser son temps d’escale, n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas tout, car cet aéroport nous invite aussi à nous cultiver un peu, puisqu’on y retrouve également une bibliothèque et surtout, une petite annexe du fameux Rijksmuseum, qu’on nous invite à visiter gratuitement. Une belle idée, et une alternative originale aux fameux « Duty Free », qui finissent tous par se ressembler, d’un aéroport à l’autre…

A suivre bientôt: Mon expérience du « High wine » à l’Hôtel Dylan…

Informations pratiques:
S’y rendre : Amsterdam se trouve à 3 heures et demie de train de Paris et deux heures de Bruxelles, via le TGV Thalys. Lorsqu’on planifie de faire plusieurs déplacements aux Pays-Bas ou dans les pays voisins, il devient vite avantageux de se procurer une des nombreuses passes ferroviaires vendues par Rail Europe. Par contre, pour emprunter les trains rapides, il faut aussi réserver ses sièges (coûts en supplément). http://www.raileurope.ca

Suggestions d’hébergement :
Le Citizen M: Pour ceux qui aiment les hôtels boutiques branchés, en voici un qu’il faut essayer ! Il existe un Citizen M à l’aéroport et un autre dans le sud de la ville, près du quartier des congrès et à une quinzaine de minutes de tram des grands canaux. Cet hôtel s’est retrouvé sur la liste des meilleurs nouveaux hôtels des magazines Conde Nast et Fortune, et au sommet de la liste des hôtels les plus « branchés » au monde (Traveller’s Choice Award de Trip Advisor). De fait, la réception, les ordinateurs en libre-service, le bar et le restaurant sont ouverts 24h sur 24; ce qui est génial et pratique ! De plus, design et originalité sont omniprésents: dans les espaces publics et dans les chambres, où les petits espaces ont été utilisés de façon maximale et ingénieuse, avec une douche en verre au centre, des espaces de rangements sous le lit, etc. http://www.citizenm.com
L’Hôtel Ambassade: Cet hôtel dégage l’ambiance du siècle d’or hollandais, parce qu’il se trouve dans l’une de ces anciennes maisons de marchands du 17ème siècle, directement sur le canal Herengracht. Les chambres sont étroites mais se déploient sur 2 niveaux (salon en bas, chambre en haut); chacun offrant une vue sur le canal. Leur bibliothèque est célèbre, puisqu’elle renferme 3000 livres signés par des écrivains qui y ont séjourné au fil des années. http://www.ambassade-hotel.nl
Pour préparer son voyage: http://www.holland.com, http://www.holland.com/fr/tourisme.htm, http://www.iamsterdam.com, http://www.iamsterdam.com/fr-FR/Experience

2 Commentaires

  1. Ping : Voyages pour rencontrer des locaux | globe raconteuse

  2. Ping : Pays-Bas: apéro et séjour de princesses… | globe raconteuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :