Des safaris photos au Québec

Le printemps vous donne la bougeotte ? Sortez vos jumelles et vos caméras, car le mois d’avril est propice pour aller observer les oiseaux, les animaux (c’est la période des naissances !) et certaines chutes, qui deviennent plus spectaculaires que jamais ! Voici quelques suggestions de sorties printanières et de beaux safaris photos… ici même, au Québec !

  • Le Parc Oméga, situé en Outaouais
  • Les cervidés adorent la la visite, au Parc Oméga
  • Au Parc Oméga, en Outaouais
  • Certains pensionnaires du parc Oméga sont impressionnants à voir !
  • Le Parc Oméga compte plusieurs espèces
  • Loup blanc, au Parc Oméga, en Outaouais
  • Plusieurs cervidés n'hésitent pas à passer la tête dans la voiture
  • Daims dans l'herbe, au Parc Oméga
  • Chèvre des montagnes se laissant nourrir
  • Ours brun au Parc Oméga, en Outaouais
  • Le Domaine Kanatha-Aki possède un troupeau de bisons
  • Troupeau de bisons de Kanatha-Aki, dans les Laurentides
  • Les bisons de Kanatha-Aki sont de vrais gloutons,
  • Le doyen des bisons se laisse flatter
  • Ornithologie
  • Un pic
  • Des bernaches du Canada au printemps
  • Les chutes de Shawinigan au printemps

En voiture, à travers le Parc Oméga :

Étant ouvert toute l’année, le Parc Oméga, en Outaouais, est une belle destination pour le printemps, d’autant plus qu’on risque fort d’y apercevoir des petits. Compte tenu de la situation sanitaire, il s’agit d’une sortie qu’on peut très bien faire en bulle familiale, puisqu’on circule dans notre voiture, à travers plusieurs habitats. D’ailleurs, il ne faut pas oublier d’emmener un sac de carottes, car les cerfs et les wapitis s’approchent de votre voiture pour en avoir… N’ouvrez pas trop les fenêtres : les plus gloutons n’hésitent pas à enfoncer toute la tête dans la voiture ! Et ça peut devenir très intimidant !  Mais, de façon générale, c’est plutôt drôle de les observer et d’interagir avec eux. Comme le parc compte différents secteurs, vous y verrez aussi des chèvres de montagnes, des meutes de loups, des bisons et peut-être même les ours, s’ils sont sortis de leur hibernation. Le site compte aussi des aires de pique-nique, des sentiers pédestres et plusieurs formules d’hébergement, dont des tipis et des chalets. Certains de ces chalets permettent même d’observer la meute de loups, à partir de sa fenêtre. http://www.parcomega.ca

Bonjour les bisons !

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut voir un troupeau de bisons, n’est-ce pas ? Voilà qui justifie un petit détour, si vous passez du côté des Laurentides… Situé à Val-des-Lacs, le domaine de Kanatha-Aki propose des randonnées équestres, de la pêche, des tipis, des chalets rustiques et surtout, la visite de son troupeau de bisons ! Stéphane Denis, le propriétaire, nous convie à la collation de ces mastodontes bien poilus, en nous racontant leurs rituels de séduction, le rôle de la femelle et du mâle dominants, les luttes de pouvoir perpétuelles pour modifier la hiérarchie… Vous verrez, c’est véritablement fascinant ! D’ailleurs, le doyen des mâles se laisse aussi caresser, ce qui impressionne tous et chacun ! En plus, ils ont de beaux sentiers qui mènent à un belvédère, muni de tables à pique-nique. Avec l’écrin de montagnes tout autour et ces bisons impressionnants qui se promènent à nos pieds, on se croirait même dans le far-west, tout d’un coup.  Les réservations se font via le Centre d’activités Tremblant : http://www.tremblantactivities.com/fr

Le bal des oies, à Cap Tourmente :

Si vous êtes dans la région de Québec, vous pouvez aller observer les Grandes oies des neiges et les bernaches à la Réserve nationale de faune du Cap-Tourmente. Ce lieu est l’une de leurs haltes migratoires, au printemps et en automne . Le site propose plusieurs sentiers, de même qu’un observatoire au bord d’une falaise et une tour d’observation dans la plaine. Et, comme ce lieu marque la rencontre du fleuve, des montages et d’un grand marais côtier , c’est aussi l’occasion d’apercevoir plusieurs autres espèces d’oiseaux : des canards aux oiseaux de proie, en passant par le Grand Pic, la Gélinotte huppée, le Bruant des marais et bien d’autres. Cette année, en raison de la situation sanitaire, l’accès à la réserve et aux installations est limité (à la capacité maximale des stationnements). Dans ce cas, mieux vaut prévoir d’arriver tôt !

(PS : En temps normal, il serait aussi possible d’aller observer les oies à Baie-Du-Febvre, dans le Centre du Québec. Mais compte tenu des grands risques d’attroupements, les autorités déconseillent fortement de s’y rendre cette année)

À vos jumelles !

Par contre, si vous aimez l’ornithologie, sachez que la région du Centre-du-Québec recense plus de 290 espèces d’oiseaux et plusieurs lieux d’observation, dont le Parc écomaritime de l’Anse du Port, en bordure du fleuve. Une passerelle y traverse des boisés et des marais, remplis de parulines, pics, bécasseaux et canards. www.tourismecentreduquebec.com

Chutes alors !

À Shawinigan, le Parc de l’île Melville devient aussi une belle destination printanière. Lorsqu’on ouvre les « pelles », comme on dit là-bas, les chutes de Shawinigan et le Trou du diable offrent tout un spectacle ! En effet, les chutes prennent une force majestueuse lors de la crue des eaux et lorsqu’on procède à l’ouverture du barrage sur la rivière Saint-Maurice (au pied de la Cité de l’énergie). À cette saison, lorsque vous êtes sur le belvédère d’observation et que l’eau circule de toutes ses forces, le son de l’eau et cette vibration sous vos pieds procurent vraiment des sensations impressionnantes, sans parler des belles photos potentielles…

Les phoques, à travers les glaces :

Dans la région de la Gaspésie, on vous invite à venir voir les phoques, à travers les glaces ! Alors que le printemps s’installe sur la pointe de Forillon, les phoques communs s’installent aussi sur les blocs de banquise flottante. Et cette année, l’entreprise Cap Aventure propose des sorties en kayak (de la plage Cap-aux-Os) pour tenter d’observer le phoque du Groenland ou le phoque à capuchon, au travers des glaces mouvantes. Cette activité sera proposée les 3, 10 et 17 avril. Durée : 3h. Départs sur réservation (minimum 3 participants). Cap Aventure, à Gaspé, 418 892-5055, capaventure@globetrotter.net

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s