globe raconteuse

Astuces: Où partir au Québec cet été ? (en voiture et en vélo)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet été, ce sera le moment ou jamais de visiter notre Québec:  de partir à la découverte de nos beaux villages, nos parcs nationaux et nos producteurs du terroir, sans oublier le fleuve et ses baleines, qui peuvent tellement nous surprendre ! Évidemment, les choix sont multiples, mais voici quelques suggestions d’escapades en voiture et en vélo, dans différentes régions.

La Route des baleines !

Qui n’a pas été charmé par la baleine qui a visité Montréal récemment ? Chose certaine, cette visiteuse impromptue nous a donné le goût d’aller voir ses cousines… Donc, pour ceux qui veulent en voir d’autres, cap sur la Route des baleines, qui débute à Tadoussac et se poursuit tout le long de la Côte- Nord.

Une première escale, surtout en famille : le Centre d’interprétation des mammifères marins, à Tadoussac. Déjà, on peut y faire de beaux pique-niques sur leur belvédère, en ayant la chance d’apercevoir des baleines, qui passent souvent à cet endroit. A l’intérieur, on peut admirer un énorme squelette de cachalot (13 mètres de longueur) et apprendre une foule de choses, grâce à leurs nombreux jeux, modules interactifs et documentaires sur les baleines. Et surtout, on peut y suivre sur grand écran les images captées (et commentées) par les chercheurs du centre, qui nous présentent les habitudes de leurs protégées.  Certaines animations nous enseignent aussi le mode de communication et le chant des baleines. Bref, une immersion complète dans l’univers de ces mammifères marins ! www.baleinesendirect.org/gremm

Pour découvrir ce qui se cache sous le fleuve, il ne faut pas manquer le Centre de découverte du milieu marin (aux Escoumins) et leur activité le Saint-Laurent en direct. Bien au sec, dans un amphithéâtre, on suit en direct des plongeurs qui nous montrent les nombreux trésors qui se cachent sous l’eau : des étoiles de mer, des anémones, des concombres de mer et parfois même, des poissons tels que la poule de mer. On a vraiment l’impression d’y être et, en plus, on peut leur poser des questions ! Et cette année, grâce à leur nouveau mur à affichage numérique dernier cri (technologie 4K), l’expérience promet d’être encore plus spectaculaire. www.parcmarin.qc.ca

Le Tour de la Gaspésie :

Envie de plages et d’airs marins ? C’est peut-être le moment idéal pour faire le Tour de la Gaspésie. Déjà, la région nous accueille en beauté, avec les Jardins de Métis et leurs célèbres pavots bleus (surtout en juillet). Ensuite, on peut enchaîner avec un safari d’observation des orignaux à la Réserve faunique de Matane ou des randonnées pédestres dans le Parc national de la Gaspésie. Puis, cap vers Gaspé, où il faut prévoir une escale au Parc national de Forillon, qui célèbre son 50ème anniversaire cette année. Outre la pêche et les excursions en kayak (sur le quai de Grande-Grave, dans le secteur sud), le nouveau sentier du Banc (4 km aller-retour) nous invite à longer la mer, en admirant les grandioses falaises et le phare. Il y a aussi l’ancien magasin général Hyman & Sons, la maison historique de M. Blanchette et la tour d’observation du mont St-Alban, qui offre une vue saisissante sur les falaises du Cap-Bon-Ami. Et, pour les 50 ans du parc, on a ajouté de nouvelles tentes Ôasis (en forme de gouttes d’eau), qui permettent de s’endormir en admirant les étoiles. Ça promet ! http://www.tourisme-gaspesie.com http://www.pc.gc.ca/fr/pn-np/qc/forillon.

La Route des vins de la Montérégie :

Vous souhaitez faire quelques réserves de bons vins québécois ?  On risque donc de vous croiser sur la Route des vins de la Montérégie… Bien qu’on ait tendance à l’oublier, la Montérégie dispose d’une des offres les plus importantes au Québec en matière de vignobles. Et sa route des vins compte une vingtaine de vignobles, dispersés tout autour de la région (ex : Saint-Paul-d’Abbotsford, Vaudreuil-Dorion, Havelock, Hemmingford, Saint-Cyprien-de-Napierville, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Jean-Baptiste et Rougemont). Tous ces vignerons sont prêts à faire découvrir leurs domaines et leurs vins : mousseux, rouge ou rosé, blanc ou de type brandy… Cet été, il est préférable de vérifier les horaires avant de se déplacer. L’itinéraire et les détails se trouvent sur le site internet de Tourisme Montérégie : http://www.tourisme-monteregie.qc.ca

La route des navigateurs, à moto :

Pour les amateurs de moto, la région de Chaudière-Appalaches propose 8 circuits pour les motocyclistes, dont la Route des navigateurs. D’une longueur de 225 kilomètres, ce circuit emprunte surtout la route 132, en bordure du fleuve, tout en traversant quatre des plus beaux villages de la province, tels que St-Antoine-de-Tilly et Saint-Vallier, par exemple. Si vous aimez les motos anciennes, vous ne voudrez pas manquer L’Epopée de la moto, à Saint-Jean-Port-Joli. Ce musée présente une étonnante collection de motos de toutes les époques et origines (années 30, 60, japonaises rutilantes, motocross, etc.). Il abrite aussi un café et une boutique, remplie d’items originaux et amusants. www.epopeedelamoto.com, http://www.chaudiereappalaches.com

De belles histoires, dans les Laurentides et les Cantons

Pour ceux qui aiment l’histoire et la télésérie « Les Pays d’en haut », la région des Laurentides leur propose sa Route des Belles histoires. De Saint-Jérôme à Mont-Laurier, cet itinéraire de 284 kilomètres mène vers plusieurs lieux à valeur historique, dont certaines gares et musées. Le parcours est aussi ponctué de nombreuses bornes interactives, qui transmettent des capsules vidéo sur l’histoire de la région. On peut suivre le trajet avec le carnet de route (disponible sur le site internet) ou avec une application mobile. http://www.routedesbelleshistoires.com

De son côté, la Voie des Pionniers nous présente le patrimoine anglo-saxon des Cantons de l’Est, de façon assez originale. Déjà, ce circuit traverse de beaux villages et paysages, tout autour de Coaticook. Et, dans une quinzaine de lieux typiques, il nous fait rencontrer 27 personnages (représentés avec de grandes feuilles d’acier corten), qui nous racontent leur contribution à l’histoire de la région, par le biais de bornes sonores. Il y a aussi quatre jardins des pionniers, qui en regroupent plusieurs. Ici aussi, on peut avoir recours à une application mobile ou choisir de télécharger la carte, à partir du site : www.voiedespionniers.com

Le Tour du Lac… en vélo électrique ?

Cette année, la Véloroute des Bleuets fête son 20ème anniversaire et deviendra le premier circuit cyclable électrifié en Amérique du Nord, en proposant 5 bornes de recharge, qui sont aussi des stationnements. On peut louer des vélos électriques à Alma (chez Equinox Aventure), puis mettre le cap vers Saint-Félicien (env. 100km au total), en arrêtant se baigner et dormir au Parc national de la Pointe-Taillon, qui propose aussi de nouveaux prêts-à-camper. En chemin, bien d’autres escales potentielles nous attendent, dont la navette maritime Le Maligneau (gratuite), le Village historique de Val-Jalbert, la boulangerie Perron, la microbrasserie La Chouape et le Zoo sauvage de Saint-Félicien, entre autres. www.equinoxaventure.ca/ et www.veloroutedesbleuets.com

 Le Rallye des rivières :

A Laval, le Rallye des rivières peut s’effectuer en voiture ou en vélo ! Idéalement, on débute au Centre d’interprétation de l’eau, pour stationner et s’y procurer la carte du randonneur. Puis, on part pédaler le long des berges de la Rivière-des-Mille-Îles et dans le vieux Sainte-Rose, oèu l’on croisera 13 bornes, qui nous dévoilent l’histoire et les richesses naturelles de ce bel environnement.  www.cieau.qc.ca/rallye-rivieres

 Voyez aussi: 

https://nathaliedegrandmont.com/2015/06/24/quebec-la-route-des-phares/

https://nathaliedegrandmont.com/2020/05/01/quebec-dans-le-sillage-des-capitaines/

Informations pratiques :

Bon à savoir: Le Ministère du tourisme vient de lancer son programme Explore Québec sur la route, qui propose différents forfaits dans le Bas Saint-Laurent, en Gaspésie, sur la Côte Nord et en Abitibi-Témiscamingue, entre autres. Référez-vous au site http://www.bonjourquebec.com . Ce dernier vous dirige ensuite vers les agences détaillantes qui vendent les forfaits.

A partir du 22 juin, la SEPAQ vendra aussi l’édition spéciale de sa carte annuelle (à prix réduit). Cette carte donne accès à tous les parcs du réseau de la SEPAQ (de même qu’à l’Aquarium de Québec) et on peut se la procurer en ligne au: http://www.sepaq.com

Pour vous préparer :

J’explore le Québec – Mon premier guide de voyage : Dédié aux enfants de niveau primaire, ce livre des Éditions Ulysse contient des jeux et devinettes, des capsules informatives sur les animaux, les plantes, l’histoire et même, les mets du Québec ! Et tout cela de façon ludique, originale et bien imagée ! Et, avis aux adultes : c’est permis de leur emprunter ! Auteurs: Julie Brodeur, Christine Ouin et Louise Pratte. Illustrations : Pascal Biet Version papier : 112 pages, 6 cartes, 19,95$, Version numérique : 14,99$

Toujours chez Ulysse, plusieurs nouvelles éditions viennent de paraître dans leur collection Explorez, dont Les Iles de la Madeleine, La Gaspésie et le Bas Saint-Laurent et Charlevoix, Tadoussac et la Côte-nord. Tous contiennent une vingtaine de palmarès thématiques, des itinéraires, de bonnes adresses et des plans détaillés. Et leur format compact est très pratique ! https://www.guidesulysse.com/

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :