globe raconteuse

France: Le meilleur de Marseille

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La région de Marseille a connu une véritable renaissance ces dernières années. En 2013, Marseille et la région de la Provence ont été les « capitales culturelles européennes« ; ce qui leur a permis de profiter d’une foule de nouvelles infrastructures. Cette vague de travaux a donné un nouveau souffle à cette région; qui a su prendre ce virage, sans perdre son essence et son bel art de vivre..

Le Mucem et le Fort Saint-Jean :

Pour y être allée moi-même en 2012, il y a une nette différence entre le Marseille d’avant et d’après 2013… Depuis trois ans, les voyageurs qui séjournent à Marseille peuvent profiter de plusieurs nouveaux attraits, dont le MUCEM, le premier musée national hors de Paris, qui surprend avec son architecture futuriste. Véritable fierté pour Marseille, le MUCEM se consacre à l’histoire et aux cultures de la Méditerranée, qui sont représentées dans les expositions permanentes et temporaires, de même qu’au bistrot chic, à la brasserie et au café du Fort Saint-Jean, tous pilotés par le chef étoilé Gérald Passédat. Désormais, une longue passerelle relie le MUCEM à l’historique Fort Saint-Jean.

Terrasses du port :

Non loin du port, on a aussi construit les Halles de la Major et les Terrasses du port. Ces dernières abritent un centre commercial tout neuf, mais aux étages supérieurs, de charmants restaurants et bars (avec des terrasses) ouvrent également sur le port et le terminal de croisières. Très fréquentés par les Marseillais eux-mêmes, ces nouveaux établissements ont eu un bel impact sur la vie nocturne dans ce quartier.

Le Vieux port et le quartier du Panier:

Avec la célèbre « Canebière » qui y mène, le Vieux-Port demeure encore le coeur de la ville, d’autant plus qu’il a aussi été rénové de belle façon. On vient y admirer les bateaux, acheter ses poissons au petit matin ou déguster une copieuse bouillabaisse (voir mes adresses gourmandes, plus bas). Sur le flanc nord du port s’élève le plus vieux quartier, celui du Panier, fondé par les Grecs au 6ème siècle avant Jésus-Christ. Même si plusieurs maisons semblent avoir été négligées ces dernières années, le quartier demeure assez charmant, avec ses ruelles en escalier, qui débouchent sur de petites places ombragées. On s’y promène avec plaisir, en s’arrêtant fureter dans les nombreuses boutiques qui proposent des savons, des santons ou même, des boules de pétanque… Des boules qui se vendent assez cher, d’ailleurs; ce qui prouve bien qu’on ne lésine pas avec le jeu de pétanque, « peuchère » !

Notre-Dame de la Garde :

Perchée et bien en vue au-dessus du port, la basilique Notre-Dame de la Garde semble veiller sur toute la ville et l’archipel des îles Frioul, juste en face. D’ailleurs, les Marseillais l’appellent  » la Bonne mère« ; et c’est de loin l’église la plus vénérée. On peut y accéder à pied (une bonne ascension), avec les autobus publics ou le petit train touristique (compris dans le « Marseille Pass« ). Une fois là haut, on découvre à quel point Marseille est étendue, tout en apercevant aussi les îles voisines (dont celle du Château d’If).

Plage des Catalans:

Un de mes amis qui y vit (salut Damien ! ) me racontait à quel point il est plaisant de pouvoir aller à la plage avec ses enfants presque tous les après-midis, à partir d’avril et jusqu’en novembre, certaines années. Cette plage – celle des Catalans – est l’une de ses préférées (et de ses deux filles !) . Et j’approuve tout à fait, puisqu’elle est large, très facile d’accès (à pied ou en autobus) et par conséquent, très animée. On y retrouve aussi des toilettes pour se changer sur place. Quelle chance d’avoir de si belles plages urbaines !

Ile du Frioul:

Envie de vous évader un peu plus ? Quelques navires proposent également des croisières de quelques heures dans le Parc national des calanques. L’un d’eux se rend également à l’île du Frioul, juste en face, que l’on rejoint en moins de vingt minutes. Cette île déploie un paysage très semblable à celui des calanques: un peu sauvage, aride, avec des falaises de calcaires, creusées de nombreuses petites criques. Et même s’il y a peu de plages ici et que le Mistral (typique vent provençal) souffle pas mal certains jours, il y a moyen d’y trouver de petites baies tranquilles pour se baigner, dans une eau couleur émeraude…

L’Estaque:

Si vous avez le temps, ajoutez une petite excursion vers l’ancien village de pêcheurs de l’Estaque, situé un peu au nord de Marseille (accessible en transport en commun).  « A cause de son exposition au sud, l’Estaque possède une luminosité unique « , expliquait mon guide. D’ailleurs, le peintre Cézanne y a fait plusieurs séjours, dans une maison qui appartenait à sa mère, sur la place de l’église. Je vous conseille de faire appel à un guide (de l’office de tourisme ou de l’association des « Greeters » de Marseille), car ceux-ci vous emmènent sur les plateaux où Cézanne a peint plusieurs tableaux. Grâce à Cézanne, plusieurs autres artistes – dont Renoir et Monet – sont également venus poser leurs chevalets à l’Estaque.

Voyez aussi mon sujet sur la Provence, pour tous les sens:

https://nathaliedegrandmont.com/2017/04/21/france-la-provence-pour-les-5-sens/

– mon sujet sur Marseille et L’Estaque :

https://nathaliedegrandmont.com/2015/01/21/france-marseille-et-lestaque-sur-la-trace-des-peintres/

– Ou mon sujet sur Aix-en-Provence et Arles:

https://nathaliedegrandmont.com/2013/05/08/france-art-et-nature-en-provence/

Informations pratiques:

S’y rendre: En été, Marseille est desservie par 5 vols directs hebdomadaires d’Air Transat. http://www.transat.com

Sur place: A partir de l’aéroport de Marseille, on peut aisément rejoindre la ville elle-même (en 15 min.), de même que St-Tropez, Aix-en-Provence ou Avignon, toutes trois desservies par des autobus ou des trains directs et fréquents.

Où séjourner: Pour la vue et pour se gâter: au nouvel InterContinental Marseille, installé dans l’ancien Hôtel-Dieu du 18ème siècle, classé monument historique. Sinon, allez au moins y manger ou y prendre un verre, car cet hôtel 5 étoiles jouit d’un emplacement hors pair, perché sur la colline du quartier du Panier. Plusieurs chambres et la terrasse du restaurant offrent une vue plongeante sur le Vieux-Port, avec l’emblématique basilique Notre-Dame de la Garde, à l’horizon. http://www.marseille.intercontinental.com

Adresses gourmandes: Situés sur le Quai du port, le Miramar (plus haut de gamme et réputé pour leurs bouillabaisses) et « Chez Madie les Galinettes » (nombreuses spécialités locales)

Bon à savoir: Le « Marseille Pass » peut s’avérer bien utile et rentable, notamment si vous souhaitez prendre le petit train jusqu’à la Basilique Notre-Dame de la Garde (compris). Cette passe comprend aussi plusieurs autres attraits de la ville, ainsi que l’utilisation des transports en commun et le bateau jusqu’à l’île du Frioul.

Informations complémentaires: http://www.marseille-tourisme.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :