globe raconteuse

Japon: 5 incontournables à Tokyo

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tokyo est une ville avant-gardiste, surprenante, et qui déploie énormément de contrastes. Il faut dire que c’est une ville étendue, où il y a une foule de quartiers très différents les uns des autres : certains plus ancrés dans la tradition, tandis que d’autres sont beaucoup plus modernes, voire presque « futuristes », nous donnant l’impression d’avoir soudainement atterris dans un film de science-fiction ou au milieu d’une manga… japonaise (tiens donc !) A cela s’ajoutent aussi des surprises qui nous attendent dans les vitrines des boutiques, sur les enseignes, dans les restaurants et même, dans les hôtels. Voici donc 5 incontournables pour découvrir les différentes ambiances de Tokyo :

Magasinage à Ginza :

La capitale nipponne est une ville gigogne, qui ne compte pas moins d’une vingtaine de quartiers, à l’échelle de nos « centres-ville » nord-américains. Plusieurs sont des quartiers commerçants, où l’on retrouve les grands magasins japonais, des boutiques et des galeries marchandes, à la douzaine… De quoi faire des emplettes jusqu’à en perdre complètement son yin et son yan ! Idéalement, essayez de débuter votre tournée dans le quartier de Ginza ; ne serait-ce que pour assister à l’ouverture solennelle des grands magasins japonais… Chaque matin (vers 10h), tous les employés vêtus de leurs uniformes font une haie d’honneur et le salut nippon pour accueillir les premiers clients. Impressionnant ! Traditionnellement, le quartier de Ginza était celui des grands magasins japonais et de tous les grands noms de la haute couture (Dior, Louis Vuitton, Armani, Jean-Paul Gaultier et bien d’autres, européens et asiatiques). Mais on y retrouve maintenant des magasins de prêt-à-porter également. De plus, la principale artère de Ginza est devenue piétonne; ce qui rend le lèche-vitrine plus agréable. S’il vous reste de l’énergie, mettez le cap sur Omote-sando. Souvent comparée aux Champs-Elysées, cette large avenue est bordée d’arbres, de boutiques luxueuses et de bistrots… français. C’est le comble du chic là-bas !

Fous de la techno:

Manifestement, les Japonais sont entrés dans l’ère moderne à pas de géants. Il suffit de voir les écrans au plasma dans les aéroports et sur les carrefours de Tokyo, les nuées de gens avec leurs téléphones cellulaires ou les machines distributrices un peu partout. A Tokyo, c’est donc le moment ou jamais pour se mettre à jour côté techno, en allant faire du lèche-vitrines dans les énormes magasins d’équipements, de jeux et de gadgets électroniques, de toutes sortes. On en voit un peu partout mais le quartier d’Akihabara est le plus réputé pour le matériel électronique.

Défilés de mode, à profusion :

Autre plaisir intarissable : observer la jeunesse nipponne… Avant d’arriver à Tokyo pour la première fois, j’avais lu quelque part que le couturier français Jean-Paul Gaultier y venait souvent pour trouver des sources d’inspiration… J’ai vite compris pourquoi ! Le meilleur endroit pour apprécier cela ? Dans le quartier de Shibuya, et plus particulièrement autour du carrefour de Meiji-dori, qui est aussi reconnu comme l’un des plus animés au monde ! Ah! Pas de doute, il ne faut pas avoir peur des bains de foule; mais étrangement, il y règne tout de même un certain ordre. De l’autre côté du carrefour, il faut bifurquer pour emprunter la rue piétonne Takeshita-dori, bordée par des boutiques de gadgets et de prêt-à-porter pour les jeunes. A la sortie des classes, des tonnes de jeunes étudiants déboulent dans toutes ces petites rues de Shibuya, après avoir troqué leurs uniformes scolaires pour des vêtements qui affichent leurs couleurs et leurs styles, des plus éclectiques ! Il faut le voir pour le croire : les jeunes japonais réinventent la mode avec une créativité et une imagination incroyables…

Ambiances d’autrefois, à Asakusa :

Ensuite, pour changer d’ambiance et dénicher quelques souvenirs, rendez-vous dans le quartier d’Asakusa, situé au nord de la ville. Dans le jour, les rues piétonnes aux abords du temple Senso-ji se transforment en marché populaire, avec des kiosques de confiseries, de gadgets, de souvenirs, etc. Ensuite, allez vous promener autour du temple Senso-ji et dans son jardin, juste à côté. Un lieu calme et paisible, comme il y en a plein d’autres à Tokyo, étonnamment…

Au milieu des familles japonaises :

Le Parc d’Ueno est un autre endroit propice pour aller voir comment vivent les Japonais; notamment au printemps, alors qu’ils y viennent en grand nombre pour pique-niquer et se faire photographier le long des nombreux cerisiers en fleurs, qui bordent l’allée centrale. Bien sûr, les familles japonaises fréquentent ce parc à d’autres moments de l’année également, d’autant plus qu’il abrite plusieurs musées majeurs, sans parler des nombreux kiosques de bouffe, qui s’y installent, lors des beaux jours.

Dormir dans un ryokan:

Si vous êtes prêts à vivre une expérience dépaysante et souhaitez découvrir plusieurs facettes de la culture japonaise en moins de 24 heures, je vous conseille de séjourner dans un hôtel traditionnel japonais, qu’on surnomme les ryokans. On les retrouve à différents endroits, mais il y en a de très charmants dans le quartier d’Asakusa, dans les petites rues autour du Senso-ji.

Voir mon sujet:

https://nathaliedegrandmont.com/2016/03/29/japon-tokyo-au-printemps/

https://nathaliedegrandmont.com/2015/04/09/japon-les-apparences-trompeuses/

 

Informations pratiques :

S’y rendre : Japan Airlines et Air Canada proposent plusieurs vols par semaine vers le Japon, via Vancouver ou Toronto.  www.jal.com ou http://www.aircanada.com

Coût de la vie : Assez cher. Par contre, on y retrouve tous les types d’hôtels et de restaurants; donc, il y en a quand même pour toutes les bourses. Pour manger, par exemple, il est toujours possible de trouver des restaurants orientaux et une foule de petits comptoirs de bouffe peu dispendieux. La chaîne de magasins « 100 YENS » (l’équivalent de nos magasins à 1$) est aussi un endroit pour trouver toutes sortes de choses pas chères, même quelques souvenirs (baguettes, tasses, éventails, etc.)

Suggestion d’hébergement : Le Ryokan Sadachiyo : 2-20-1 Asakusa, Taito-ku. http://www.sadachiyo.co.jp/en/

Aussi: Ryokan Asakusa Shigetsu  (chambres de 190 à 225$ par nuit, pour deux). 1-31-11 Asakusa, Taito-Ku. http://www.shigestu.com

Les deux se trouvent à proximité de la station de métro Asakusa.

Informations touristiques : www.jnto.go.jp

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :