globe raconteuse

Top 25: Trucs pour économiser en voyage (2ème partie)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

DEVENEZ FAN de ma page Facebook, afin de connaître tous les nouveaux sujets et concours.

Après vous avoir donné une dizaine de trucs pour les repas, en voici d’autres qui concernent les transports, l’hébergement et les visites:

11) Attendre le bon moment:

Vous pouvez partir légèrement hors saison ? Profitez-en ! Pendant ces périodes plus tranquilles, on obtient généralement de meilleurs tarifs et parfois, les hôteliers nous offrent aussi un sur-classement sans frais supplémentaires.

12) Nouveaux vols, bons prix :

Surveillez l’actualité: lorsque les compagnies aériennes offrent de nouveaux vols, les grossistes offrent souvent de belles promotions dans les mois qui suivent. Plusieurs promotions sont également lancées en automne (octobre et novembre) et en février. De plus en plus de compagnies aériennes proposent aussi des programmes de fidélité et font connaître à leurs membres les principaux spéciaux.  Lorsque vous voyagez dans des pays où il est nécessaire de prendre plusieurs vols internes (ex: l’Argentine, l’Australie, la Thailande, Fidji),  les compagnies nationales proposent souvent des « passes »  qui incluent quelques vols internes. Et généralement, ces dernières sont moins chères lorsqu’elles sont jumelées avec le vol international.

13) L’itinéraire moins direct:

Parfois, cela vaut la peine d’envisager des itinéraires moins directs ou plus inhabituels, pour mieux tirer partir des lois de l’offre et la demande. Ex: passer par Miami pour aller en Amérique du sud ou par le Qatar, pour aller en Asie. Pour se faire connaître, certaines compagnies aériennes (dont Qatar Airways et Emirates) proposent parfois des forfaits très agressifs. Autre exemple: l’Europe étant un peu moins populaire chez nos voisins du sud, il y a parfois de bons prix pour se rendre dans les capitales européennes, au départ de New-York ou  Philadelphie. Evidemment, l’économie n’en est plus une si l’on doit dormir sur place la veille, mais lorsque les horaires coîncident et que l’économie en vaut la peine, pourquoi pas ?

14) Réserver tôt :

Vous devez voyager à des dates précises (ex: vacances scolaires, relàche, etc.) ? Dans ce cas, cela peut-être avantageux de profiter des promotions «Réservez tôt»,  que ce soit pour un forfait dans le sud ou un voyage en Europe. Généralement, les voyagistes commencent à proposer ces promotions dès le début de l’automne. Certaines  permettent d’économiser jusqu’à 400 $ ou 500 $ par couple. Les voyagistes y ajoutent parfois d’autres primes pour leurs clients fidèles ou pour ceux qui paient comptant. Les compagnies de location de voitures proposent aussi des promotions «Réservez tôt». Elles sont généralement offertes en fin d’année, pour le printemps et l’été suivants. Si vous prévoyez louer pour plus de 15 jours, la formule «Achat-Rachat» est idéale.

15) Vive le train !

Pour moi, le train demeure l’un des meilleurs moyens de voyager en Europe, surtout lorsqu’on voyage seul. Certes, on dépend un peu plus des trajets et des horaires, mais on s’épargne le stress de la conduite, les taux de péage sur les autoroutes et l’essence (nettement plus chère en Europe)  Lorsqu’on voyage surtout entre les villes, une passe de train devient vite très avantageuse (souvent, dès le 2ème ou 3ème trajet) Ex: l’Eurail Select Pass (5 jours de transport en deux mois, dans 3, 4 ou 5 pays) Mais il existe aussi des passes qui se limitent à un ou deux pays. Plus le territoire à couvrir est petit, moins c’est cher ! Bon à savoir: plusieurs gares européennes louent également des vélos; ce qui nous permet de découvrir aussi la campagne, à partir d’une gare.. (Par contre, il faut les acheter ici avant de partir:1-800-361-RAIL; http://www.raileurope.ca)  Au Canada, VIA RAIL.propose aussi des passes, telles que la CorridorPass (Québec et Ontario) ou la CanrailPass (Maritimes ou Ouest) (www.viarail.ca)

16) Des auberges, pas que pour les jeunes !

Lorsqu’on voyage seul(e) dans les grandes capitales, il ne faut pas  mettre de côté les auberges de jeunesse. Plusieurs d’entre elles proposent maintenant des chambres quadruples, doubles et individuelles : nettement plus confortables que les traditionnels dortoirs. Résultat : on y croise maintenant des familles, des jeunes couples et des gens seuls, de tous les âges… (www.hihostels.ca)

17) Louer (ou échanger) une maison  :

Si vous partez avec des amis, envisagez de louer des condominiums ou des maisons. Plus on est d’fous, moins c’est cher! Plusieurs grossistes canadiens possèdent d’importants inventaires de propriétés à louer, notamment en Floride, en France et en Italie. Généralement, ce sont des propriétés entièrement équipées qui se louent à la semaine (ou moins, en basse saison). L’agence Loc’Appart, par exemple, propose de nombreux appartements tout équipés au coeur de Paris, Florence, Rome et d’autres villes italiennes. (www.locappart.com). Pour des échanges de maisons: http://www.homelidays.com: et www.homeaway.com

18) Le transport en commun: au centre et au-delà…

Heureusement, plusieurs villes du monde ont des systèmes de transport en commun très bien organisés ! Plusieurs grands aéroports (Amsterdam, Paris, Newark, Londres et bien d’autres) sont desservis par des navettes ou des trains rapides. Nettement moins chers que le taxi ! Plusieurs grandes villes proposent aussi des cartes de transport d’un ou plusieurs jours, qui peuvent vite s’avérer très rentable. En plus, certaines offrent aussi des rabais dans les musées. Parfois, même certaines sites en campagne ou hors des grands centres sont également desservis par le transport en commun; incluant aux Etats-Unis… Il suffit simplement de s’informer et de ne pas être trop pressés…

19) Gare aux frais inattendus !

Grâce à l’arrivée des compagnies « low cost », on peut maintenant voler d’une capitale européenne à une autre, pour le prix d’un billet d’autobus ou presque…  Généralement, plus le billet est acheté à l’avance, plus son prix est avantageux. Par contre, une fois émis, les changements ne sont pas possibles et plusieurs de ces compagnies exigent des frais assez importants pour les valises en soute, le repas, etc.. Autre chose: il arrive aussi que certains de ces vols atterrissent à des heures saugrenues ou dans des aéroports très mal desservis par transport en commun. Cela m’est arrivé dernièrement et le taxi vers l’aéroport a coûté à lui seul la moitié du billet d’avion…   Pour maximiser vos économies, vous avez donc tout intérêt à faire quelques recherches sur l’aéroport d’arrivée et choisir (lorsque possible) des itinéraires qui vous permettent d’utiliser le transport en commun.

20) Aller au musée, après les foules :

Pour certains musées (le Louvre, par exemple), les prix – et le nombre de touristes- chutent de moitié après 15h. Certains musées offrent aussi une ou deux « nocturnes » par semaine (ferment autour de 22h). De telles visites deviennent de belles activités de soirée (pas trop chères) et surtout, il y a beaucoup moins de monde ! Plusieurs grands musées d’Europe et des Etats-Unis proposent également des programmes d’animation gratuits, pour les enfants. Une belle activité de famille, peu coûteuse !

21) Profiter des festivals locaux

L’été, plusieurs villes américaines (Boston, Philadelphie, Miami, etc.) et européennes (Paris, Vienne, Londres, etc.) proposent à leurs concitoyens des concerts gratuits : dans les parcs, les églises ou les grandes places publiques. N’hésitez pas à consulter les publications (souvent gratuites) distribuées dans les hôtels ou les stations de métro, pour planifier vos soirées – comme les locaux!

22) L’art dans la rue… 

De la même manière, l’art n’est pas toujours là où on l’attend… Plusieurs villes (je pense à Philadelphie et Bruxelles, notamment) ont des parcours de murales ou d’art urbain, que l’on peut découvrir par nous-mêmes, à l’aide d’une brochure.  D’autres villes (comme Chicago, par exemple) proposent plutôt des  parcours d’architecture ou d’histoire, que l’on peut suivre, à l’aide des panneaux. Plusieurs grandes métropoles (dont Paris et Boston) proposent aussi des expositions d’envergure (et généralement gratuites) dans des bibliothèques, des bâtiments public ou dans leur hôtel de ville.

23) Visiter avec un guide ou un bénévole…

Etant moi-même guide à Montréal, je peux vous affirmer que cela vaut la peine d’investir un peu d’argent pour s’offrir une courte visite guidée lorsqu’on arrive dans une ville; surtout si on y séjourne quelques jours. Une telle visite permet de prendre nos repères, d’identifier les quartiers qui nous plaisent et de pouvoir demander aux guides quelques suggestions de restaurants et de commerces, appréciés des locaux. Et souvent, ces conseils vont nous permettre d’économiser beaucoup de temps et… d’argent !  Dans plusieurs villes du monde, on trouve aussi des guides bénévoles  de l’association des  » Greeters » (pas des guides professionnels mais souvent des retraités de l’enseignement) qui proposent des visites guidées de leurs quartiers. (www.globalgreeternetwork.info)

24) Cartes de fidélité :

Plusieurs chaînes d’hôtels proposent des programmes de fidélité qui permettent de réaliser de bonnes économies, à court ou moyen terme. C’est le cas de la chaîne Fairmont, par exemple. Dès notre premier séjour, on peut adhérer gratuitement à leur « Club du Président » (niveau «  Club »), ce qui nous procure l’accès gratuit aux clubs de santé, aux appels téléphoniques locaux et à l’utilisation de l’internet dans les chambres, entre autres. (www.fairmont.com) Le réseau Hôtellerie Champêtre a également son «  Programme privilège » qui permet de cumuler des points (10 points par dollar dépensé) qu’ on peut utiliser pour réduire le montant de sa prochaine facture, s’offrir un surclassement de chambre ou un soin dans leurs spas. (www.hotelleriechampetre.com/privilege)

25) Des sites internet pour nous aider...

De plus en plus de chaînes hôtelières affichent certaines promotions de dernière minute, des forfaits de prévente, concours ou tirages sur leur page Twitter ou Facebook. Surveillez ou devenez amis avec vos préférées ! Bien sûr, plusieurs sites Internet peuvent vous permettre de trouver des promotions ou des conseils très utiles. En voici quelques-uns, en vrac:

http://www.travelzoo.com (affiche des promotions chaque semaine).

http://www.hotwire.com (chambres d’hôtels et autres forfaits en liquidation)

http://www.kayak.com (pour trouver les meilleurs prix pour des billets d’avion)

http://www.expedia.ca (très grande agence de voyages en ligne )

http://www.seatguru.com (pour dénicher le meilleur siège dans un avion)

http://www.seat61.com  (un site qui dispense les conseils pour voyager en train dans la plupart des pays du monde.)

http://www.couchsurfing.org  ( site pour rencontrer des gens dans 223 pays et loger chez eux en voyage.)

Note: Si vous connaissez d’autres trucs, n’hésitez pas à les partager, en ajoutant votre commentaire:

2 Commentaires

  1. Ping : Astuces: Découvrir l’Europe, à sa manière | globe raconteuse

  2. Bonjour,

    vos conseils sont vraiement réfléchis et très outils. Je pense pouvoir en ajouter un: ne pas acheter de cartes papier puisqu’il est possible d’en retrouver plusieurs sur l’intenet « en ligne » et imprimer p.ex. google ou d’autres ( ma préférée, simple mais pratique http://www.itineraire-maps.fr )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :