globe raconteuse

France: Paris, en duo…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec ses ponts illuminés, ses charmants lampadaires, ses jardins et le soleil qui scintille sur la Seine au petit matin, Paris inspire le romantisme, même à ceux qui s’en croient immunisés. Bien sûr, il y a quelques incontournables auxquels on résiste difficilement. Mais, comme toute grande dame, Paris possède aussi ses petits jardins secrets: des cafés, des boutiques, des fontaines ou encore, des petits parcs discrets, surtout connus des Parisiens… Comme j’y ai vécu un an et que j’y retourne au moins deux fois par année depuis plus de 20 ans, je me considère un peu comme une Parisienne d’adoption, qui joue encore à la « touriste », à l’occasion; mais qui a aussi développé son petit réseau de lieux préférés. En voici quelques-uns:

1) Pour être la plus belle: 

Avant votre rendez-vous galant, faites-vous – et faites-lui  – plaisir en allant faire quelques achats de lingerie féminine dans les grands magasins Le Printemps ou Les Galeries Lafayette. Ces deux magasins consacrent un étage entier à la lingerie: « il y a de quoi faire », comme disent les Françaises !  De plus, ces deux grands magasins proposent aussi des défilés de mode gratuits, un ou deux matins par semaine.

2) Pour se donner rendez-vous: 

Les lieux ne manquent pas: il suffit de suivre votre inspiration ! Juste à côté des « lèvres » de la fontaine de Nike de Saint-Phalle ? Ou, tout près de Beaubourg également, à la fontaine des Innocents ? En soirée, il peut être très agréable de se donner rendez-vous sur les marches de l’Opéra Garnier, d’autant plus qu’il y a beaucoup de restaurants et de cinémas à deux pas de là, sur les Grands Boulevards.

3) Ode à la sensualité :

Pour moi, la palme de la sensualité revient au Musée Rodin, où les nombreuses œuvres de ce sculpteur témoignent de son grand amour (bien charnel) pour les femmes… Quelques oeuvres nous aident aussi à imaginer la romance torride qu’il a eue avec sa muse, Camille Claudel. Au printemps et en été, les jardins sont un merveilleux prélude à la visite.

4) Dans les pas de Georges Sand : 

Autre lieu, autre passionnée : Georges Sand, que l’on apprend à connaître lorsqu’on visite la maison où elle a vécu, qui est devenue le Musée de la vie romantique. On y découvre ses œuvres, ses amours tumultueux avec Chopin et Alfred de Musset et une foule de photographies de sa famille. De plus, le quartier tout autour est également très intéressant, tranquille et méconnu des touristes. Il était autrefois fréquenté par de nombreux artistes, d’où son surnom de « Nouvelle-Athènes ». On y retrouve de beaux immeubles néo-classiques construits au début du 19ème siècle et une vie de quartier bon enfant.

5) Les musées, en soirée: 

Bien sûr, impossible d’imaginer Paris sans ses nombreux musées ! Beaubourg et l’art moderne,  Orsay et ses impressionnistes; sans oublier le Louvre, bien sûr ! Mais pour un rendez-vous plus intime, le mieux est d’y aller en fin de journée: le nombre de visiteurs et les prix baissent de façon fort sympathique (après 15h); ce qui permet d’avoir une meilleure expérience. Et pour plus romantique encore, allez-y en soirée ! Le Louvre et le musée d’Orsay proposent des « nocturnes », généralement deux soirs par semaine. Et l’ambiance y est tout à fait spéciale en soirée.

6) Montmartre: avec ou sans Amélie ! 

Avec son « fabuleux destin », la fraîche et pétillante Amélie Poulain a elle aussi écrit une page de l’histoire de Montmartre, comme l’avaient fait Picasso, Modigliani et tant d’autres célébrités. Le Syndicat d’initiative (sur la place du Tertre) a donc conçu un petit circuit sympathique (gratuit) qui nous emmène sur les lieux du film : de la Place des Abbesses au carrousel du Sacré-Cœur, en passant par l’épicerie chez Ali et le Café des 2 Moulins, bien sûr. Mais il faut surtout aller voir le Studio 28: un superbe cinéma où se sont déroulés le tournage et la première du film; comme en témoignent de nombreuses photos et signatures dans le hall d’entrée. La salle de projection, quant à elle, arbore des lustres magnifiques, qui furent réalisés par le cinéaste Jean Cocteau, en 1928. A voir aussi dans le quartier: le Moulin de la Galette et les vignes de Montmartre.

7) En vélo ou en roller: 

Paris se découvre à la cadence de la marche ou, tout au plus, celle du vélo ou des rollers… Tous les dimanches, les adeptes de patins à roues alignées et les cyclistes peuvent rouler sur les berges de la Seine, qu’on ferme à la circulation automobile pour quelques heures. Suite à de nombreux efforts investis ces dernières années, Paris est une ville de plus en plus verte, qui compte plus de 220 kilomètres de pistes cyclables. Quelques compagnies- comme « Paris à vélo, c’est sympa » – organise aussi des randonnées à vélo pour les touristes. http://www.parisvelosympa.com.

8) Café, causette, courses: 

A Paris, il faut flâner dans les cafés, bien sûr ! Il y en a beaucoup dans le Marais, notamment sur la rue du Temple et sur la rue de Bretagne, où vous risquez de me croiser au Café Charlot (presqu’en face du Marché des enfants rouges) Un vrai café de quartier: avec une grande terrasse, de nombreux habitués et la wifi !  Ensuite, on en profite pour faire nos courses sur la rue de Bretagne et on se trouve un parc pour pique-niquer !

9) Pique-nique improvisé :

Nous y voilà ! C’est un de mes plaisirs préférés à Paris, et tellement de lieux s’y prêtent ! Dans le Marais, près de la rue de Bretagne, il y a notamment la belle Place des Vosges ou le petit parc à côté du Musée Picasso. A proximité du Louvre, on peut aussi aller manger autour des bassins ou des sculptures dans le jardin des Tuileries ou dans le discret jardin du Palais Royal. Rive gauche, le jardin du Luxembourg demeure un classique, surtout quand on peut y aller à des heures plus tranquilles.  Mes préférences vont aussi à la place de Furstenberg et au quai des Arts, qui offre une superbe vue sur l’île de la Cité…

10) Le monde dans une ville: 

J’adore aussi le caractère cosmopolite de Paris; car on peut y faire un mini tour du monde, en l’espace de quelques heures. On commence la journée au Musée du Quai Branly ou au Musée Guimet des arts asiatiques, on s’arrête manger un dim-sum dans le quartier chinois du 13ème arrondissement, puis on termine la journée au salon de thé de l’Institut du Monde Arabe, qui présente toujours de belles expositions sur les pays d’Afrique du nord ou du Moyen-Orient.

Voyez aussi: 

https://nathaliedegrandmont.com/2015/06/02/paris-des-balades-originales/

https://nathaliedegrandmont.com/2016/04/26/france-le-meilleur-de-lyon/

Informations pratiques :

S’y rendre: Paris est très bien desservie à partir de Montréal et de Québec. Air France et Air Canada y proposent des vols réguliers toute l’année, sans parler des vols nolisés proposés par Air Transat. https://www.airfrance.ca/ , http://www.airtransat.com , http://www.aircanada.com 

Informations complémentaires : www.parisinfo.com ou Atout France:  https://www.france.fr/fr

Un commentaire

  1. Ping : Paris : des balades originales | globe raconteuse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :