globe raconteuse

Des fêtes pour réchauffer l’hiver !

Le nouvel an chinois

Dans notre calendrier, la date du Nouvel An chinois varie d’une année à l’autre, mais se situe toujours entre le 21 janvier et le 20 février. Cette année, la nouvelle lune du calendrier chinois débutera officiellement le vendredi 31 janvier en Chine (à 5h39 am heure de Beijing) et le samedi 1er février en Amérique.  Chose certaine, cet événement donne lieu à 15 jours de célébrations spectaculaires: que ce soit en Chine, à Hong Kong ou encore, dans les quartiers chinois de Toronto et de Montréal. Des activités culturelles, des danses, des opéras chinois, des défilés de dragons, des commerces et des rues abondamment décorés, sans parler des feux d’artifices et des festins. Et comme 2014 sera l’année du cheval de bois (un des signes les plus respectés), on nous promet des réjouissances encore plus flamboyantes, du 1er au 14 février. A Montréal, si l’on souhaite découvrir les rituels et traditions de cette fête, on peut se joindre aux visites guidées du quartier chinois proposées par la compagnie Kaléidoscope. On nous emmène dans un temple bouddhiste, dans une herboristerie, dans des épiceries et magasins; tout en nous expliquant l’importance de certains produits et objets liés à cette fête. Ensuite, la visite se termine par la dégustation (optionnelle) de certains plats traditionnels du Nouvel an chinois. (Ces visites auront lieu les 2, 8, 9, 15 et 16 février, à 10h30 et 15h. Coûts: 20$ pour la visite seulement, 30$ avec le repas; (514) 990-1872; www.tourskaleidoscope.com)

15 bougies pour Montréal en lumière !

A partir du 20 février, les projecteurs se tourneront également vers Montréal, pour la 15ème édition de Montréal en lumière… Jusqu’au dimanche 2 mars, on nous annonce un feu roulant d’activités: des spectacles créés de toutes pièces, une foule de premières, un « Coup de chapeau » à Haïti ainsi qu’un volet gastronomique qui proposera des jumelages originaux entre des chefs et des artistes montréalais. Bien sûr, il y aura aussi des chefs invités (de France et de San Francisco, notamment), sans oublier les animations et illuminations extérieures. (montrealenlumiere.com)

Parades et paillettes à la Nouvelle-Orléans

Du 15 février au 4 mars, ce sera également la fête à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Fidèle à une longue tradition qui  a commencé dès l’arrivée des Français et du Sieur Lemoyne d’Iberville (en 1699), cette ville louisianaise célèbre le Mardi Gras en présentant une foule de parades, auxquelles participent des milliers de personnes, vêtues de paillettes et de costumes extravagants. Bien sûr, les plus importantes se déroulent pendant toute la journée du Mardi Gras (le 4 mars) et dans les 4 jours qui le précèdent. (www.mardigrasneworleans.com)

Carnavals sous les Tropiques

Du 28 février au 4 mars, ceux qui préfèrent la chaleur peuvent aussi aller festoyer sous les Tropiques…. Bien sûr, le carnaval de Rio de Janeiro demeure le plus célèbre de tous. Dans cette grande métropole brésilienne, les fameuses  écoles de samba – et il y en a plus d’une cinquantaine – déambulent dans les rues avec beaucoup d’éclat, rivalisant entre elles pour offrir le meilleur spectacle. Pendant plusieurs soirs consécutifs, elles défilent au Sambodrome, devant un jury qui n’a pas la tâche facile… Mais le carnaval est aussi célébré dans les Antilles: en Martinique et en Guadeloupe, par exemple. Là aussi, il se déroule pendant plusieurs jours: du vendredi qui précède le Mardi gras, jusqu’au mercredi des Cendres. Une bonne partie de la population défile dans les rues en arborant toutes sortes de costumes. Ces défilés, de même que les festivités populaires qui s’organisent ici et là, se poursuivent souvent jusqu’aux premières lueurs de l’aube…. (www.rio-carnival.net, www.tourismefdf.com)

Voyez aussi ce sujet sur le Carnaval en Martinique:https://nathaliedegrandmont.com/2013/03/13/martinique-aux-couleurs-du-carnaval/

Mascarades à Venise:

Autre style, autre rendez-vous carnavalesque: celui de Venise, en Italie. La tradition du Carnaval y remonte au Moyen-Age. Pendant 10 jours, toute la population se camouflait derrière un masque d’Arlequin et des costumes, inspirés de la « commedia del arte ». Toute la ville devenait alors un immense bal costumé. Aujourd’hui encore, des milliers de visiteurs affluent de partout pour venir participer à ces mascarades, dans l’espoir de remporter le titre du plus beau masque, attribué par un jury international. Du 15 février au 4 mars. (www.carnevale.venezia.it) 

Vive la Mi-carême, à l’Ile aux Grues

Du 10 au 16 mars, place à la Mi-Carême ! Eh ! oui, il  y a deux endroits au Québec qui célèbrent toujours cette tradition unique: le village de Natashquan (sur la Basse Côte-Nord) et l’Ile aux Grues, située en face de Montmagny. Chaque année, les habitants de cette petite île forment des groupes, adoptent des thèmes et préparent ensuite leurs costumes et leurs chorégraphies, souvent dans le plus grand secret. Puis, lorsqu’arrive la Mi-Carême, ils défilent dans les maisons, les hôtels et les restaurants de l’île, en espérant qu’aucun de leurs concitoyens n’arrivera à les reconnaître… Ces soirées costumées et les bals qui suivent se déroulent dans une ambiance très loufoque et bon enfant. (www.isle-aux-grues.com)

Note: Très bientôt, je publierai aussi deux sujets complets sur le Carnaval en Guadeloupe et sur la Mi-Carême à l’Isle-aux-Grues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :