globe raconteuse

Uruguay: surprenante Colonia

Que savons-nous de l’Uruguay ? Bonne question ! Et à vrai dire, c’est l’une des premières qui me fût posée par un groupe d’Uruguayens, curieux de savoir quels types d’échos ou d’images nous avions d’eux au Canada… Tristement, j’ai été forcée de reconnaître que nous n’en savions pratiquement rien, sinon que l’Uruguay se trouvait… entre l’Argentine et le Brésil. Oups ! Petit malaise… Or, personne du groupe n’a semblé vraiment choqué par ma réponse, au contraire… Car l’Uruguay vit bel et bien dans l’ombre de ses deux puissants voisins, dans tous les sens du terme. Déjà, l’Uruguay se trouve physiquement coincé entre les deux; mais c’est aussi le cas sur la scène politique, où il joue souvent le rôle de médiateur. Sans compter qu’une grande part de son économie et de son tourisme dépendent aussi de la santé financière des Brésiliens et des Argentins, qui envahissent les côtes uruguayennes pendant leurs périodes de vacances.

De fait, même pour les voyageurs internationaux, il s’avère très facile – et tentant – de planifier une excursion en Uruguay: au départ de Buenos Aires, par exemple. Au centre-ville de Buenos Aires, de nombreuses agences vendent des forfaits pour aller passer un ou deux jours à Montevideo ou à Colonia: un véritable petit trésor caché, qui vaut vraiment le détour…

Colonia est située juste en face de Buenos Aires, sur la rive est du Rio de la Plata (« le fleuve d’argent »). C’est la plus vieille ville du pays, qui fût fondée en 1680 par les Portugais sous le nom de « Colônia do Santíssimo Sacramento ». La ville fût ensuite réclamée par les immigrants Espagnols qui se trouvaient à Buenos Aires, sur l’autre rive du Río de la Plata, puis changea encore d’allégeance à plusieurs reprises. Aujourd’hui, la partie historique de la ville figure sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, et avec raison… Car cette ancienne citadelle et son quartier historique sont franchement photogéniques : entre le bord de mer d’un côté et de l’autre, les vestiges des fortifications, dominées par un ancien pont-levis de 1745. Au milieu, un petit chapelet de rues et de places, bordées de platanes et de maisons de pierre, propres à inspirer les couples en promenade du dimanche…  D’ailleurs, ils sont nombreux à flâner sur les marches de l’église Saint-Sacrement (la plus ancienne du pays) ou au pied du phare de San Francisco, construit sur les ruines d’un ancien couvent. Chose certaine, la petite taille de ce quartier historique permet de le découvrir aisément en une journée, tout en prenant son temps pour flâner sur le quai, dans les nombreuses galeries d’art ou sur les terrasses de la Plaza Mayor.

Informations pratiques :

Conseil: En plus d’être charmante, Colonia s’avère aussi la plus accessible des villes de l’Uruguay : située à seulement une heure de catamaran de Buenos Aires. Comme le trajet jusqu’ à Montevideo nécessite quelques heures de plus, l’idéal est de prévoir une ou deux nuits en Uruguay : pour visiter Colonia et la capitale. Car même s’il passe souvent sous le radar, ce petit pays réserve de belles découvertes, assurément !

Buquebus : www.buquebus.com

Colonia Express : http://www.coloniaexpress.com

Tourisme Uruguay : http://www.uruguaynatural.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :