globe raconteuse

Italie : Conseils pour découvrir Pompéi

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La région de la Campanie doit beaucoup de son tourisme au volcan le Vésuve, qu’on aperçoit derrière la baie de Sorrente. D’ailleurs, les scientifiques de la région le surveillent de près, puisqu’il figure encore parmi les plus actifs de la planète. Et c’est grâce à l’une de ses éruptions les plus légendaires (en 79 après Jésus-Christ) que la Campanie a hérité de Pompéi: un précieux témoignage de la vie quotidienne et l’art de vivre à l’époque de l’Antiquité.

Une ville, figée dans le temps:

Colonie romaine depuis le 3ème siècle avant Jésus-Christ, Pompéi comptait douze mille habitants lorsque survint, en 79, une énorme éruption du Vésuve qui enveloppa la ville et ses habitants sous des montagnes de cendres et de débris. En 1748, les fouilles y révélèrent une ville très bien préservée, figée dans le temps. Une ville qui possédait de nombreuses maisons, des voies pavées, des fontaines à tous les 50 mètres, des magasins de toutes sortes; sans parler des grands lieux publics tels que le forum, les thermes, le théâtre et l’amphithéâtre, qui servaient respectivement aux concerts et aux tournois de gladiateurs.

Visite guidée ou pas ?

La majorité des visites guidées se concentrent sur un ou deux quartiers, tout au plus. Une visite individuelle peut donc permettre une plus grande liberté (conseillée pour ceux qui veulent en voir plus), mais en revanche, les explications des guides nous permettent de comprendre une foule de détails sur la façon de vivre des habitants, à l’époque. Avec l’aide d’un guide ou d’un bon livre, on arrive à imaginer la vie quotidienne à Pompéi, il y a vingt siècles.

Combien de temps ?

Le site est un énorme musée en plein-air: si vaste qu’il faudrait plusieurs jours pour tout voir et aisément plusieurs heures pour aller d’un bout à l’autre. Idéalement, il faudrait calculer 3 bonnes heures, pour avoir le temps de voir les grands sites.

Quoi voir ?

Entre autres choses, la majorité des guides nous font visiter des lieux comme la palestre, le théâtre et le forum, de même que le curieux lupanar (le bordel), avec ses murs couverts de fresques évocatrices.

A ne pas manquer :

En ce moment, le site accueille aussi une trentaine de sculptures contemporaines de l’artiste Igor Mitorai, qui se mélangeront aux vestiges de l’Antiquité, jusqu’en janvier 2017.

Quoi apporter ?

Il faut se méfier du soleil (l’ombre est rare !). Il faut donc apporter un chapeau, de bonnes provisions d’eau et des chaussures très confortables.

A voir aussi, dans la région :

Un peu plus au sud, Paestum est un autre site archéologique: beaucoup plus petit, mais plus tranquille. Il possède à la fois des vestiges romains et surtout, trois beaux temples grecs, très bien préservés. Les historiens surnomment globalement cette région la Magna Grecia – la Grande Grèce – parce qu’elle se trouva longtemps sous l’influence des Grecs. Ce sont d’ailleurs des Grecs qui s’installèrent les premiers à cet endroit et qui y ont construit les 3 temples, entre 550 et 450 avant Jésus-Christ. Au 3ème siècle avant Jésus-Christ, Poseidonia devint la colonie romaine de Paestum et les Romains lui ajoutèrent de nombreuses infrastructures, dont l’amphithéâtre et le forum, où les gens venaient échanger, assister aux procès et faire du commerce. Charmant, le site de Paestum offre l’avantage de nous présenter un peu des deux civilisations: l’héritage spirituel et l’esthétique des Grecs et l’organisation sociale des Romains.

Informations pratiques:

Se rendre : D’avril à octobre,  Air Transat propose 3 vols nolisés directs par semaine entre Montréal et Rome. http://www.airtransat.ca

Saisons idéales : Le printemps et l’automne; car il y a moins de monde qu’en été et les températures (y compris celle de la mer) demeurent clémentes jusqu’à tard en automne.

Séjours et circuits : Spécialiste de l’Italie, Expertours offre plusieurs circuits qui incluent cette région, de même que des circuits semi-accompagnés à Sorrente, Positano et Amalfi. Ils offrent aussi plusieurs hôtels et forfaits avantageux sur la côte amalfitaine et plus au sud.

Un avant-goût de Pompéi ici : Jusqu’en septembre, le Musée des beaux-arts à Montréal propose une exposition sur Pompéi, qui compte plus de 220 artéfacts archéologiques, présentés dans un environnement multi-sensoriel. http://www.mbam.qc.ca

Pour en savoir plus: http://www.expertours.ca

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :