globe raconteuse

Cuba: au-delà des plages

Ce diaporama nécessite JavaScript.

DEVENEZ FAN DE LA PAGE FACEBOOK, POUR CONNAITRE LES NOUVELLES PARUTIONS ET PROMOTIONS.

Adoré des Canadiens pour son soleil et ses plages, Cuba possède aussi des richesses historiques, naturelles et artistiques que bien peu osent découvrir. Une face cachée tout aussi lumineuse et intéressante, avec des trésors qui restent gravés en mémoire bien plus longtemps qu’un bronzage…

1) Cienfuegos:  

Les villes sont idéales pour rencontrer les gens, connaître la musique, les danses et les fêtes cubaines. De ce côté, l’ « Isla Grande »  ne manque pas de richesses, puisqu’ elle compte au moins sept villes coloniales reconnues par l’Unesco : Santa Clara (où se trouve le monument de Che Guevara), Camaguey (réputée pour ses céramiques), Trinidad (la ville des musées), Bayamo, la Havane et finalement, Cienfuegos et Santiago, deux perles à découvrir au sud de l’île.

Cienfuegos est une ville maritime qui a été fondée par des Français, dont une partie arrivait d’Haïti pour venir cultiver le café. Ils ont tellement aimé qu’ils sont restés… Située sur la mer des Caraïbes et le long d’une très belle baie, Cienfuegos se démarque notamment grâce à son architecture, très élégante. En font foi la majorité des bâtiments qui encerclent la Place d’ Armes, tels que la Cathédrale de Nuestra Senora de la Purisima Concepcion et le Théâtre Tomas Terry, remarquable avec ses couleurs pastel et son style art déco. Cienfuegos possède aussi une forte présence d’art mauresque; le meilleur exemple étant le Palacio del Valle, construit au bord de la mer, dans les années 20. Avec ses tourelles et ses balcons ornés d’arcades, il rappelle un peu les palais de l’Alhambra en Andalousie. On raconte que, malheureusement, la crise financière des années 30 força les riches propriétaires à repartir en Espagne, en laissant ce bijou… à leur domestique. Aujourd’hui, le palais abrite un restaurant haut de gamme : à voir pour la décoration intérieure, les plafonds, etc. Un détour des plus agréables au soleil couchant, d’autant plus qu’à cette heure-là, la promenade en bord de mer devient l’endroit le plus animé et le plus pittoresque de la ville.

2) Santiago :

Au sud de l’île, la belle Santiago mérite aussi qu’on délaisse les plages pour un après-midi ou deux. Nichée entre les hautes montagnes de la Sierra Maestra et la mer des Caraïbes, Santiago fût autrefois la capitale de l’île, comme en témoignent les maisons historiques, qui encerclent la cathédrale. Mais elle n’a jamais cessé d’être la reine de la danse, des arts et de la culture afro-cubaine. Chose certaine, les cultures s’y mêlent depuis toujours et sa grande diversité ethnique en fait l’une des villes les plus métissées de Cuba. D’ ailleurs, les Santiagueros pratiquent aussi une religion métissée : un mélange de catholicisme et de croyances «  Yuruba », héritées des premiers esclaves d’origine africaine. On en voit certains exemples lorsqu’ on visite le Sanctuaire de Notre Dame de la Charité du cuivre, où les différents saints catholiques possèdent aussi leurs équivalents dans l’autre culte.

On dit que aussi que le carnaval de Santiago surpasse tous les autres au pays et, en toute saison, sa vie nocturne exaltée parvient à faire danser même les plus timides…  Bien que le carnaval se déroule officiellement en juillet, on y retrouve une ambiance carnavalesque toute l’année, notamment par le biais de son musée du carnaval et du cabaret Tropicana, qui nous en offrent un bon avant-goût. Présenté dans un jardin en plein-air, ce spectacle propose une foisonnante succession de mini-maillots, paillettes, plumes et costumes multicolores, qui ont de quoi faire pâlir d’envie les étoiles tout autour. Les chanteurs et danseurs font vraiment honneur à la réputation festive de Santiago, tout en rendant hommage à toutes les cultures et musiques caribéennes à tour de rôle (merengue, salsa, samba, son, etc.).

3) Hommage au « Che »

Même lorsqu’on  séjourne à Cayo Santa Maria (au large de l’île principale), une simple excursion d’une journée nous donne la chance d’avoir un aperçu de la culture et de l’histoire cubaines. Ainsi, on peut se rendre dans la petite ville de Remedios, par exemple, pour aller visiter son église et prendre le pouls de la vie locale, autour de sa place principale. Dans cette région (à Santa Clara) se trouve aussi un lieu très important pour les Cubains:  le mausolée dédié au grand héros national, Ernesto « Che » Guevara. A côté du mausolée, un petit musée rempli de photos, d’objets et de documents,  raconte les grandes étapes de sa vie et son implication au sein de la révolution cubaine, bien sûr.

4) De gentils Crocodiles…

Vous savez que les Cubains adorent le baseball ? Pour voir à quel point, essayez d’aller voir un match des  » Cocodrilos » de Matanzas… Il s’agit d’une des meilleures équipes de Cuba et Matanzas se trouve à une vingtaine de minutes de Varadero. Vous verrez, ce sont des crocodiles pas méchants du tout… et vous risquez fort de passer un bon moment !

5) Cuba, de toutes les façons :

Cette saison, la nouvelle programmation du voyagiste Vacances TMR est entièrement consacrée à Cuba. Sans délaisser les populaires hôtels tout-inclus, Vacances TMR a mis sur pied une foule de forfaits et produits que les autres n’offrent pas, tels que des appartements et des maisons en location à La Havane et à Varadero, par exemple. Ils offrent également des circuits en autocar et une demi-douzaine de forfaits  »expérience » (de 7 nuits) axés sur la pratique d’une activité. Exemples: des forfaits de plongée (autour de Playa Giron), de vélo (dans l’est de l’île) et des forfaits de randonnée pédestre, qui se déroulent dans la province de Pinar del Rio. Tous ces forfaits comprennent déjà la pratique des activités concernées (ex: 2 plongées par jour ou des randonnées à vélo où les participants sont suivis par un véhicule) plus le transport, l’hébergement et l’encadrement. Ils sont disponibles, à partir d’un certain nombre de participants. La brochure de Vacances TMR propose aussi une liste des bons restaurants à La Havane et à Varadero. http://www.vacancestmr.com

Voyez aussi mon sujet sur la Valle de Vinales: https://nathaliedegrandmont.com/2014/11/07/cuba-lart-de-faire-tout-un-tabac/

Et celui sur la Havane:

https://nathaliedegrandmont.com/2014/11/05/cuba-10-raisons-daimer-la-havane/

Informations pratiques :

S’y rendre: Air Transat et Sunwing proposent une pléiade de vols nolisés, qui atterrissent à proximité de Cienfuegos et de Santiago.

A lire : Le guide « Cuba»  ou  « Comprendre Cuba » (par Hector Lemieux), tous deux publiés aux Editions Ulysse.  Ce dernier n’est pas un guide de voyage mais explique plusieurs points (politique, réalité économique, sexualité, etc.) qui peuvent être fort utiles.

Pour en savoir plus : Bureau de tourisme de Cuba : www.gocuba.ca

 

 

3 Commentaires

  1. Ping : Voyages pour rencontrer des locaux | globe raconteuse

  2. Diane David

    Bonjour,
    Mon conjoint est un amateur de pêche. J’aimerais savoir quel est le meilleur endroit pour pratiquer la pêche à Cuba?

    Merci beaucoup!

  3. Ping : Cuba: l’art de faire tout un tabac ! | globe raconteuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :