globe raconteuse

Argentine: Gare aux missionnaires…

Dans la région nord-est de l’Argentine, il faut se méfier des Missionnaires… Vous croyez que je fais allusion aux collègues du nouveau pape argentin ? Non, pas vraiment… Mais au charme (surtout masculin) des habitants de la province de « Missiones », qui a hérité de ce nom à cause des nombreuses missions religieuses que les Jésuites ont établies par ici, au 17ème siècle. (D’ailleurs, avis aux cinéphiles, c’est précisément cette histoire que racontait le film The Mission, mettant en vedette Robert de Niro).

À l’arrivée des Jésuites ici, il n’y avait que le fleuve Parana, la forêt vierge et les Indiens Guaranis, qui ont abandonné leur mode de vie nomade et leurs habitudes polygames pour aller vivre dans ces Missions (lequel des deux sacrifices a été le plus difficile; on peut se le demander…). Chose certaine, l’époque de ces missions Jésuites a duré plus de 150 ans et a laissé un héritage très important. À tel point qu’aujourd’hui, les charmants Argentins de ce coin de pays sont tous très fiers d’être des Missionnaires … Ce qui a de quoi provoquer quelques fous rires, avouez… (ou est-ce seulement moi qui ai l’esprit trop mal tourné ?)

En tout cas, lorsqu’un de ces Missionnaires nous fait craquer, rien de tel que d’aller visiter avec lui les ruines de la mission de San Ignacio… Oui, il y a un certain romantisme à se promener parmi ces ruines couleur feu, au sein desquelles la végétation tropicale s’acharne à reprendre sa place. Bien qu’il y ait deux de ces anciennes missions au Paraguay et plusieurs autres dans la province de Missiones, celle de San Ignacio possède les bâtiments les plus élaborés et les mieux restaurés. D’ailleurs, il se peut fort bien que votre chevalier vous fasse les yeux doux sous quelques angelots sculptés sur une colonne. Ou sous un des médaillons de l’ordre des Jésuites, présents sur plusieurs des façades. En soirée, des projections d’images en 3D y créent une ambiance encore plus spéciale. Les bâtiments semblent alors retrouver leurs dimensions originales et s’animent de personnages – Jésuites, Guaranis, Espagnols, etc. –qui défilent sur les murs des ruines, en 360 degrés. Très spécial et inspirant…

Mais mesdames, s’il s’agit vraiment d’un gentleman, votre missionnaire chéri ne manquera pas de vous emmener aussi aux chutes d’Iguazu… Avec une telle arme de séduction dans leur cour, les hommes de la région auraient bien tort de s’en priver ! Seulement du côté argentin, il y en a des centaines, dont les gorges du Diable qui déferlent avec fougue… Et chaque mois, le parc des chutes d’Iguazu organise aussi des randonnées lors des soirs de pleine lune. Alors là, s’il choisit ce moment pour faire ses plus beaux regards coquins, il y a de quoi donner le vertige… Ce qui se passe ensuite ? Hum… sans vous révéler tous les détails, disons des choses que les Missionnaires d’autrefois n’auraient pas trop approuvées…

Pour s’y rendre : L’aéroport d’Iguazu est desservi par de nombreux vols internes de LAN : notamment des vols directs (1h) à partir de Buenos Aires. ( www.lan.com)

Deux hôtels charmants et encerclés par la forêt tropicale :
Hostal del Teyu à Santa Ana: http://www.hostaldelteyu.com.ar
La Aldea de la Selva : http://www.laaldeadelaselva.com

Autres informations: http://www.iguazuargentina.com
http://www.turismo.misiones.gov.ar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :