globe raconteuse

Croatie: d’îles en îles (deuxième partie)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsqu’on arrive devant les portes de la paisible Korcula, on a vraiment du mal à croire qu’il y a 20 ans, la Croatie sortait tout juste d’une guerre, qui a provoqué l’éclatement de la Yougoslavie. A cette époque, tous les jeunes routards (dont moi !) mettaient le cap vers la Grèce et le mot Croatie n’existait que dans les bulletins de nouvelles, et pas dans le lexique des voyageurs… Or, j’ai lu quelque part que même les agresseurs s’étaient mis d’accord pour ne pas détruire les remparts de Dubrovnik, puisqu’ils y voyaient eux-mêmes une grande richesse, digne d’être conservée pour les générations futures… Comme ils avaient raison ! Aujourd’hui, les villes croates ont retrouvé leur lustre. Et tout le monde commence à découvrir que ce pays camoufle bien des trésors: plusieurs belles villes médiévales (voir le billet précédent) plus un chapelet d’un millier d’îles, avec des plages et des campagnes qui cachent subtilement leurs atouts… Un itinéraire d’autant plus agréable sur un navire tel que l’Austral, de la Compagnie du Ponant. Voici 5 autres de mes coups de cœur lors de ce voyage :

6) Naviguer dans les bouches de Kotor :

Cet itinéraire de sept jours sur l’Adriatique (Venise-Venise) nous permet de découvrir pas moins de quatre sites classés au Patrimoine de l’Unesco: les villes de Dubrovnik et de Split, bien sûr, la vieille ville de Stari Grad (sur l’île de Hvar) et finalement, le fjord des bouches du Kotor, au Monténégro, qui débouche sur la ville fortifiée de Kotor, enclavée au pied de hautes montagnes. Comme plusieurs de ses consoeurs croates, cette ville est piétonne, compacte, charmante et entourée de remparts. A l’intérieur se cachent  de jolies églises et plusieurs anciens palais d’armateurs ou de marchands; témoins du rôle stratégique de Kotor dans le commerce entre l’Occident et l’Orient. La ville est adossée à une montagne abrupte et sur ses crêtes courent d’ailleurs une  » mini muraille de Chine » , que les plus braves peuvent rejoindre à pied. Inutile de dire que leurs efforts sont récompensés par une vue impressionnante: sur la ville et tout le fjord du Kotor. Au cours de notre croisière sur l’Austral, le commandant nous a fait le cadeau de quitter Kotor juste à temps pour pouvoir naviguer dans le fjord au coucher du soleil. Et, en prime, il a pu faire une loupe autour du couvent de Notre-Dame-du-Rocher, qui est construit sur une île artificielle, au milieu du fjord (une manoeuvre impossible sur les gros navires). Le bateau s’en est approché et a salué les nonnes du couvent avec des coups de sifflet. Les nonnes nous ont répondu en faisant sonner les cloches….  Magique !

7) Plages, soleil et mer turquoise…

Bien sûr, la côte dalmate est également ponctuée de très belles îles, telles que Hvar, Brac et Korcula, qui sont notamment réputées pour la beauté de leurs baies et plages. La majorité ne sont pas couvertes de sable (souvent plus des galets) mais toutes sont baignées par des eaux turquoises et limpides. Sur l’île de Korcula, on trouve justement une petite plage de sable dans la baie de Lumbarda, à 7 kilomètres au sud-est de la ville de Korcula. On peut s’y rendre en louant une moto ou un vélo, ce qui permet de grimper sur les collines (de belles vues) puis de traverser des champs de maquis, d’oliviers et de fleurs sauvages. A l’arrivée à Lumbarda, on longe aussi quelques-uns des nombreux vignobles de Korcula, réputés pour leur vin blanc surnommée Grk… Rassurez-vous, il est meilleur que son nom le suggère !

8) Le mystère de Marco Polo

C’est un mystère et il ne semble pas y avoir moyen d’en avoir le coeur net… Les Vénitiens prétendent que Marco Polo est né chez eux, tandis que la petite île croate de Korcula prétend le contraire. Comme le nom  « Polo » est très commun sur cette île (encore aujourd’hui), les habitants de Korcula affirment que Marco Polo serait né – ou tout au moins qu’il aurait passé son enfance – dans leur ville…. Chose certaine, Korcula mérite une visite: avec ou sans Marco Polo ! Même si Marco est partout, de toute façon: kiosques de souvenirs, noms des cafés, etc.  En tout cas, Korcula nous accueille avec une belle tour médiévale, qui débouche ensuite sur un dédale de ruelles, tracées comme des arêtes de poisson, pour déjouer le vent du nord… Dans ces petites rues: plusieurs églises et maisons inspirées de celles de Venise… Et, bien sûr, la fameuse maison de Marco Polo (en partie détruite) et un musée qui lui rend hommage. Malheureusement, le musée est un peu vieillot dans son approche (personnages et décors de cire), mais il a le mérite de nous raconter le périple de ce grand explorateur, qui a passé près de 20 ans en Chine.

9) Bacchus, au dessert

Plusieurs magazines classent l’île de Hvar parmi les 10 plus belles du monde. Chose certaine, elle a du charme: tant sur ses plages qu’ à l’intérieur des terres. Son centre est couvert de montagnes, sur lesquelles se déploient des champs et des pâturages en terrasse, que les paysans ont quadrillé de murets de pierre, pour empêcher l’érosion et retenir plus facilement l’eau des pluies. Ces collines sont également couvertes d’oliviers, d’immenses champs de lavande et de vignobles. On dit que ces vignobles sont gâtés par 3 soleils: la lumière qui réfléchit de la mer, celle qui réfléchit de la pierre blanche de calcaire et le véritable soleil, qui brille aussi en abondance par ici… Avec tout cela, Bacchus est on ne peut plus heureux, si bien que Hvar est aussi réputée pour son vin de dessert – le Procek – qui a la couleur et la douceur d’un coucher de soleil….

10) Et des îles flottantes…

Avec sa petite taille (132 cabines et env. 200 passagers), l’Austral ne compte pas une dizaine de restaurants, bien sûr ! Mais comme ce navire  bat pavillon français, la gastronomie y tient une place très importante. On y retrouve donc une salle à manger plus formelle (menus élaborés à la carte ) et une autre plus décontracte  sur le dernier pont (formule buffet), où l’on peut déguster d’excellents poissons locaux (grillés devant nous) ou se faire préparer des grillades de notre choix. Mais l’équipe qui s’occupe de nos palets compte aussi un sommelier, un chef, un boulanger et un chef pâtissier… tous français ! Il y a donc un grand choix de fromages à tous les repas; mais également bon nombre de pains et de pâtisseries, qui sont préparés à bord, par le boulanger et le chef pâtissier. Inutile de dire qu’au moment du dessert, le choix compte plusieurs classiques français irrésistibles (tartes au fruit, crèmes caramel, mousses au chocolat); dont des îles flottantes, tout à fait raccord avec le décor !

Informations pratiques:

Prochains départs pour la Croatie: La Compagnie du Ponant propose cet itinéraire en Croatie, à partir de Venise (et retour à Venise également). Ce même itinéraire est proposé à plusieurs autres dates en août et en septembre.

Fans de musique, de gastronomie ou de décoration ? La Compagnie du Ponant propose aussi plusieurs itinéraires thématiques. A titre d’exemple, ils offrent des croisières qui s’articulent autour des plaisirs gourmands (avec des chefs invités à bord et des démonstrations). d’autres sur la musique classique ou le jazz (avec des musiciens invités) et même, des croisières sur l’art de vivre, qui comprennent des conférences sur la nourriture et la décoration… Cet été, ils ont aussi une croisière « Mamma Mia » en Grèce, avec quelques membres de la troupe à bord. Pour plus d’informations: http://www.ponant.com

Pour des informations sur la Croatie: http://www.croatie.hr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :