globe raconteuse

Inde: Séjour de princesse au Rajasthan

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Inde a le pouvoir de nous plonger au coeur de mille couleurs et traditions fascinantes, surtout lorsqu’on décide de s’offrir un séjour princier, dans le palais d’un maharadja, au Rajasthan.

Dressé sur une colline, à l’écart de Jodhpur,  le Umaid Bhawan Palace semble tout droit sorti d’un conte des Mille et une nuits. Et au coucher du soleil, on ne voit que lui à l’horizon, tant ses pierres ambrées embrasent le ciel. On y accède par une route privée qui serpente dans la colline et qui se termine lorsqu’un garde, en costume d’apparat et coiffé d’un turban, nous ouvre la portière…. Bienvenue au palais ! D’ailleurs, il n’est pas rare que les invités aient même le privilège d’être conduits à bord d’une Ford Buick décapotable ou d’une Packart Clipper 1947, issues de la collection personnelle de Gaj Singh II, qui fût couronné maharadja de l’état de Marwar-Jodphur à l’âge de 4 ans.

Il y a longtemps que les maharadjas du Rajasthan ont perdu leurs pouvoirs, mais pas leurs propriétés ni leur statut prestigieux. Gaj Sing II et son entourage vivent donc encore dans une aile de ce palais, tandis que l’autre est devenue un hôtel de luxe, géré par la chaîne Taj et membre de la chaîne The Leading Small Hotels of the World. Bien sûr, cet hôtel est un habitué des palmarès: plusieurs magazines prestigieux le classent souvent parmi les plus romantiques au monde…  D’ailleurs,  il a accueilli de nombreux chefs d’état, mais également des stars comme Madonna, Mick Jagger et Angelina Jolie, au bras de son beau Brad, bien sûr.  Parmi les derniers grands palais construits en Inde (en 1943), le Umaid Bhawan Palace comptait 347 pièces à l’origine. Aujourd’hui, la partie occupée par l’hôtel compte 64 chambres spacieuses (dont 22 suites) décorées avec des touches art déco.  Même si on ne croise pas souvent la famille princière, on se sent vraiment dans un palais habité, qui nous ramène à la période de gloire des maharadjas. Les chambres et les espaces communs sont décorés de portraits de famille, de peintures représentant la jungle indienne ou de trophées de chasse, récoltés par les trois générations de maharadjas qui se sont succédés ici. D’ailleurs, les nombreux membres du personnel nous traitent aussi comme des princesses…  Un jour, par exemple, mon majordome personnel a profité d’un moment où j’étais descendue à la piscine, pour venir plier tous mes vêtements. Et à mon retour, en entrant dans la chambre, j’ai aussi découvert qu’il m’avait préparé un bain moussant, couvert de pétales de roses… Oui, j’avoue messieurs, c’est le genre d’attentions qui font craquer les filles… et auxquelles on pourrait prendre goût très rapidement ! Le lendemain matin, j’ai aussi frôlé le Nirvana dans leur Jiva Grande Spa, en recevant un massage et un enveloppement aux effluves épicées, prodigués avec l’art du rituel indien.

Dans ce palais, il y a aussi de grands moments au souper, d’autant plus qu’il est souvent servi dans le pavillon, au milieu du jardin. Dans ces cas-là, le repas s’accompagne souvent d’un spectacle, mettant en vedette plusieurs jeunes danseurs et musiciens. Avec une armada de serveurs tout autour et le palais illuminé en toile de fond, on a vraiment l’impression qu’il n’y a pas plus magique…  Et pourtant oui,  car le palais peut aussi nous organiser une soirée de gala sur la terrasse du Fort Mehrangarh, qui domine toute la ville de Jodhpur. Cette fois, la magie et l’émotion atteignent de tels sommets que même un génie, sorti d’une lanterne, ne pourrait faire mieux…

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :