globe raconteuse

Escapades shopping: à Québec, Toronto et New-York

L’automne est une saison idéale pour faire quelques dernières escapades, notamment pour s’offrir une virée de magasinage ou de lèche-vitrines entre copines… Plusieurs destinations se prêtent très bien à cela; et c’est tout à fait le cas de Québec, Toronto et New-York. Trois villes, trois ambiances différentes mais beaucoup de tentations dans chacune d’elles !  Voici des suggestions de quartiers – et quelques adresses coups de coeur – pour démarrer vos découvertes. Ajoutez-y les vôtres et, si vous connaissez d’autres bonnes adresses, n’hésitez surtout pas à les partager…

Québec : cap sur Saint-Roch

Québec a toujours su cultiver son petit caractère original, qui se répercute également dans ses boutiques. Chose certaine, les amateurs de trouvailles peuvent désormais inclure dans leurs promenades le quartier Saint-Roch, dans la Basse Ville. Ce quartier a vécu une véritable revitalisation au cours des dernières années. Aujourd’hui, la rue Saint-Joseph est complètement dégagée, rajeunie et commence à attirer de plus en plus de restaurants et de commerces branchés. Le magasin Benjo, par exemple, regroupe sous le même toit des vêtements, des jouets, un atelier de bricolage et un restaurant familial (550 Charest est). Plus loin se trouvent aussi Baltazar et ses accessoires de décoration haut de gamme. (835 Saint-Joseph est)

Il y a aussi la boutique Baizenville : à l’image de son propriétaire, Jean-Patrick Zabé, qui a grandi dans le milieu de la mode et de la musique. Son style  » rock & roll » se reflète dans la décoration, les vieux films western projetés au-dessus de la caisse et la plupart des vêtements, qui ont définitivement du caractère. (561, Saint-Joseph est, http://www.baizenville.com)

Quelle fille n’aime pas les chaussures et les beaux sacs ? Et ceux-ci deviennent encore plus irrésistibles dans une boutique telle que Tohu-Bohu, dont la décoration design et « glamour » nous donne vraiment l’impression d’être à New-York ou Los Angeles. Tous les produits proposés ont été soigneusement sélectionnés, parmi les grandes marques de l’heure: Kate Spade, Mark Jacobs, Michael Kors, DKNY, etc. Si on ne trouve pas chaussure à son pied au rez-de-chaussée, on se console facilement  au deuxième étage, où l’on retrouve des sacs à main, des lunettes soleil, des ceintures et des bijoux, signés par ces mêmes couturiers également. (775, Saint-Joseph est)

 Toronto: une variété d’ambiances

Toronto est loin d’être une ville homogène. Or, la grande variété de ses quartiers permet justement de retrouver une panoplie d’ambiances – et de trouvailles – très différentes les unes des autres. Bien sûr, le coeur commerçant s’articule autour du vaste Eaton Centre, que complètent les nombreuses boutiques de prêt-à-porter de la rue Bloor. Et au rayon du haut de gamme, l’escale incontournable demeure encore le quartier de Yorkille, qui regroupe toutes les grandes griffes internationales et canadiennes. D’ailleurs, à quelques rues de là, la chaussure a aussi droit à son musée : le Bata Shoe Museum … Deux étages de chaussures de toutes les sortes et de toutes les époques: très intéressant !

Pour ceux qui aiment les petites boutiques plus  » funky », cap sur « West Queen West » ! Aussi surnommé le  » Art & Design district », ce quartier s’étire de la rue Bathurst jusqu’à l’Hôtel Gladstone (au 1214 , coin Dufferin). D’ailleurs, cet hôtel-boutique est une galerie d’art en soi; ses couloirs et lieux publics étant garnis d’oeuvres originales, accessibles à tous. Entre ces deux points se succèdent des studios et galeries d’art, le Musée de l’art canadien contemporain (gratuit), plus une panoplie de boutiques de vêtements (hommes et femmes), de meubles et d’accessoires originaux. Entre autres choses, on peut y trouver des vêtements pour enfants chez Kolkid (au 674), un sac unique chez Magpie (au 884) ou le kit parfait pour préparer nos martinis au Cocktail Emporium (au 972). Ce quartier populaire n’a rien de chic mais commence à être remis en valeur et de plus en plus animé le soir, grâce aux nombreux restaurants et bars branchés de la rue Ossington (transversale), souvent pilotés par de jeunes chefs. Pour découvrir toutes les bonnes adresses de l’heure, l’idéal est de participer aux visites guidées proposées tous les samedis midis par Art in Site (une spécialiste de ce quartier)  (les samedis de midi à 14h, 25$/pers.,www.artinsite.com)

New-York : Grosse Pomme, grosses emplettes! 

Nul doute, notre voisine américaine s’impose parmi les destinations de magasinage : surtout lorsque prévaut un taux de change favorable et que débutent les soldes d’automne, généralement au début de novembre. Bien sûr, les tentations les plus « glamour » se trouvent notamment sur la célèbre 5th Avenue, principalement entre la 50ème et la 59ème rue. Sur ce tronçon se succèdent les enseignes les plus huppées : Fortunoff, Kenneth Cole, le célèbre joallier Tiffany & Co ; sans oublier le grand magasin Saks, qui abrite les plus élégantes boutiques de chaussures, de vêtements, d’accessoires et de cosmétiques. Au rayon des grands magasins s’ajoutent aussi deux énormes pointures : Bloomingdale (qui a ouvert récemment une nouvelle succursale à Soho) et surtout Macy’s, le plus grand magasin au monde, devenu une des icônes de la ville.

Les amateurs de vêtements originaux se tournent  aussi de plus en plus vers le Meat Packing District et le West Village; des quartiers où cohabitent les enseignes connues telles que Hugo Boss et d’autres designers en émergence. Plusieurs autres quartiers de Manhattan se prêtent aussi à du lèche-vitrines plus abordable, dont Soho et Nolita (North of Little Italy). En parcourant la rue Prince, on découvre des cafés décontractés, des petites boutiques originales et d’autres plus huppées, affichant les enseignes de designers très en vogue (Dolce & Gabbana, Prada, Victoria’ s Secret, etc.). Sur Broome, on croise aussi le populaire Broadway Panhandler (articles de cuisine, au 477)  et la boutique de Kate Spade (maroquinerie, coin Mercer). Sur Spring, il ne faut pas manquer la boutique du musée MOMA (au 81), remplie d’objets décoratifs originaux.  Dans  Quelques rues plus loin, dans « Nolita », il suffit d’emprunter la rue Mott jusqu’ à Houston, puis de redescendre Elizabeth jusqu’ à Prince. Ces deux rues comptent de belles boutiques de créateurs (bijoux, accessoires, chaussures) et de vêtements rétros. Avant de quitter ce quartier, on s’arrête coin Prince et Broadway, pour déguster un café ou une pâtisserie à l’épicerie fine Dean & Deluca ( (560 Broadway) .

Informations supplémentaires :

Quartier Nouvo Saint-Roch : www.quartiersaintroch.com

New-York:: http://www.nycgo.com

Toronto: http://www.seetorontonow.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :