globe raconteuse

Asie: Le Club Med, à la sauce asiatique !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Racheté récemment par l’entreprise chinoise Fosun, le Club Méditerranée mise beaucoup sur l’Asie en ce moment. Seulement en Chine, ils ont maintenant trois établissements: la station de ski de Yabuli, le village de Guilin et celui sur l’île de Dong’ ao, au coeur de la Riviera chinoise, qui a été inauguré en juillet dernier. J’ai eu l’occasion d’aller assister à l’ouverture de ce nouveau Club Med, en compagnie d’une cinquantaine de journalistes d’un peu partout. Ce fût une fin de semaine étrange, où j’ai vraiment eu l’impression d’être témoin d’une nouvelle ère: celle où  les jeunes Chinois et Chinoises découvrent le plaisir du divertissement et des vacances ludiques… En tout cas, le Club Med de Dong’ ao a trouvé le moyen de réunir deux choses apparemment aux antipodes: des petits airs de Méditerranée, en plein cœur du sud de la Chine !

Ce nouveau village du Club Med se trouve sur l’île de Dong’ao, au coeur du delta de la Rivière des Perles, à mi-chemin entre Hong Kong et Macao. Pour un Canadien, ce n’est pas la porte d’à côté, évidemment ! Mais pour ceux qui visitent l’Asie ou qui font escale à Hong Kong, il peut s’avérer très plaisant d’aller y passer quelques jours de vacances; ne serait-ce que pour s’éloigner du tourbillon des grandes villes asiatiques et retrouver un peu l’ambiance occidentale. Cependant, même à partir de Hong Kong,  il faut compter plusieurs heures de trajet et emprunter deux traversiers différents. Le premier (d’une heure) nous mène jusqu’à Zhuhai, où l’on passe les formalités d’entrée en Chine. Heureusement, le Club Med possède un kiosque dans ce terminal et leurs équipes nous facilitent le reste du voyage, qui se déroule à bord d’un second traversier (nolisé par le Club Med) qui rejoint directement Dong’ao, en moins de 50 minutes. Lorsqu’on accoste sur cette petite île verdoyante, le contraste est saisissant. D’un côté, les modestes cabanes des pêcheurs locaux s’alignent le long du port, alors qu’en face nous attendent les nombreux minibus et petits trains qui effectuent le dernier transfert (15-20 min.) jusqu’aux portes du village.

Chose certaine, ce nouveau village 4 Tridents surprend par sa taille, son opulence et son emplacement. Car l’édifice principal se trouve à flanc de colline, surplombant la plage et la baie. Les restaurants, les terrasses des bars, la piscine intérieure et la piscine extérieure profitent donc d’une vue incroyable sur cette baie en demi-cercle, de même que sur la mer de Chine et plusieurs montagnes verdoyantes qui complètent le panorama. Lors de la soirée d’ouverture, le président du Club Med – Henri Giscard D’ Estaing – disait que le village de Dong’ao représente à merveille  » LA touche méditerranéenne dans le sud de la Chine « . Tel qu’on nous l’expliquait également, les Chinois sont très attirés par les produits Français, qui incarnent le romantisme, pour plusieurs. Le Club Med connaît donc une croissance rapide en Chine: parce que les jeunes familles aiment bien la formule « tout-inclus » et qu’ils adorent entrer en contact avec des GOs d’un peu partout dans la monde. Bien sûr, ce village a mis en place un certain nombre de choses pour que les Chinois s’y sentent à l’aise et en sécurité (ex: des GOs chinois,  des salles de mahjong et de nombreux plats chinois au buffet). Mais la touche française demeure tout de même présente, comme en témoignent la présence d’un chef de village Français (Vincent Grandsire), puis celle de quelques chefs et boulangers en cuisine, qui veillent à proposer des pâtisseries, des plateaux de fromages et des classiques de la cuisine française. D’ailleurs,  leur restaurant principal – La Riviera – propose une part égale de plats asiatiques et de plats occidentaux à tous les repas, y compris de nombreux items préparés à l’assiette. Côté restauration, on peut aussi opter pour leur « Café français » (petites bouchées toute la journée) et leur restaurant de fruits de mer à la carte, qui met en vedette la pêche locale.

Même si le bâtiment principal a surtout été conçu pour plaire aux Asiatiques, le village de Dong’ao demeure fidèle aux forces du Club Med. Cette fois encore, l’équipe est composée de jeunes animateurs dynamiques, multilingues et originaires de plus d’une vingtaine de pays différents, qui participent aux nombreux spectacles quotidiens et entraînent les clients dans leur ambiance festive. Bien sûr, ce village  propose également plusieurs activités nautiques (ski nautique, kayak, jet ski et parachute ascensionnel) et terrestres (du trapèze volant au tir à l’arc, en passant par des leçons de « pole dance » et de golf). Étant donné qu’il cible autant les couples que les familles, on y retrouve aussi des programmes dédiés aux enfants et aux adolescents, de 2 à 17 ans.

Il est indéniable que le village de Dong’ao possède plusieurs belles cartes dans son jeu, dont la température (chaude et stable !), l’emplacement, la qualité des services et de l’animation. Compte tenu de la distance, je ne crois pas que cet hôtel justifie un voyage pour lui seul; mais il se présente comme une belle parenthèse ludique et agréable, pour ponctuer un  voyage dans le sud de l’Asie, par exemple. Un lieu idéal pour retrouver à la fois l’Orient et l’Occident, sous le chaud soleil de la Riviera chinoise.

Le Club Med à Bali:

Il y a aussi un très beau Club Med à Bali : sur la péninsule de Nusa Dua, au sud de l’île. D’ailleurs, il s’agit du seul hôtel tout-inclus à Bali et lui aussi demeure assez fidèle aux forces du Club Med, tout en ayant conservé une ambiance et une décoration bien balinaises. Il plaît beaucoup aux familles et surtout, il possède une clientèle internationale, puisqu’on y retrouve des Australiens, des Français et des Asiatiques, bien sûr, qui proviennent de la Corée, du Japon et de la Chine. D’ailleurs, son restaurant principal offre un véritable tour du monde gourmand. A chaque repas, on y retrouve un coin chinois, japonais, coréen et indonésien, plus des comptoirs proposant les grands classiques internationaux. Bien sûr, la touche française y demeure aussi très présente à tous les repas: du généreux comptoir de pains et de fromages, jusqu’à celui des desserts, où l’on retrouve une fontaine de chocolat, des crêpes préparées à l’assiette et tout un assortiment de pâtisseries françaises.

La qualité de l’animation ne fait pas défaut ici non plus ! Comme ses cousins des Caraïbes, ce village propose une vaste gamme d’activités, dont des programmes complets pour les enfants, des cours d’initiation au trapèze, des terrains de tennis et de squash (intérieurs), plus de la location de kayaks, de petits voiliers (de type Laser) et deux excursions quotidiennes de snorkeling. Les adultes peuvent aussi aller relaxer dans le hammam ou dans le jacuzzi extérieur du spa Mandara, à moins de préférer s’allonger dans les vastes lits de jour, en bordure de la piscine à débordement. Réservée uniquement pour les adultes, cette piscine serait la plus belle de tout le secteur de Nusa Dua; ce que je crois volontiers… Bien sûr, les grands classiques du Club Med sont également au rendez-vous, dont les nombreuses animations quotidiennes autour du bar, les spectacles du soir, les journées à thème et même le fameux bain de mousse, qui semble bien plaire aux Asiatiques…

Pour nous, les Québécois, il ne faut pas manquer leur restaurant à la carte – The Deck – car il est dirigé par un Québécois (Nicolas Cutter), le seul canadien de ce village Très élégant, ce restaurant est spécialisé dans les poissons et fruits de mer et son bar à cocktails est le meilleur endroit du village pour l’apéro… Selon Nicolas, « les Canadiens gagneraient à découvrir Bali, notamment à cause de la température et de l’ambiance générale qui règne sur cette île. »

Informations pratiques:

Le meilleur de Dong ao: 267 chambres très vastes (dont 33 suites).

Le bémol: Le bâtiment principal est trop vaste et ne possède pas de véritable lieu rassembleur pour le moment. Comme les chambres sont dispersées dans plusieurs tours et étages différents, plusieurs d’entre elles se trouvent assez éloignées des restaurants et de la piscine.

Formalités: Il faut obtenir son visa pour la Chine avant de partir.

Tarifs: Cet automne, un séjour d’une semaine (pour deux) débute autour de 2500$ (transport exclus).

Le meilleur de Bali : La piscine à débordement et le nouveau restaurant à la carte, spécialisé dans les poissons et fruits de mer.

Le bémol: Les chambres sont petites, mais plusieurs d’entre elles seront restaurées sous peu.

Formalités: Le visa balinais s’obtient sur place, lors de l’arrivée à l’aéroport.

Tarifs: Cet automne, un séjour d’une semaine (pour deux) débute autour de 2600$ (transport exclus).

Pour en savoir plus: http://www.clubmed.ca

 

Un commentaire

  1. Ping : Bali: l’île qui fait du bien… | globe raconteuse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :